La Monusco sensibilise la PNC aux mesures anti-Covid-19 à Uvira

Actualité

Sur les 187 échantillons testés lundi 28 septembre, le comité multisectoriel de la riposte à la pandémie du coronavirus en RDC a confirmé 7 nouveaux cas positifs dont 3 à Kinshasa. 36 nouvelles personnes sont déclarées guéries dans les centres de traitement de Covid-19 et parmi les patients suivis à domicile dont 19 à Kinshasa, 10 au Nord-Kivu, 3 au Kongo Central, 1 au Maniema et 1 au Sud-Kivu.

Depuis le début de l’épidémie déclarée le 10 mars 2020, le cumul des cas est de 10.631, dont 10.630 cas confirmés et 1 cas probable. Au total, il y a eu 271 décès (270 cas confirmés et 1 cas probable) et 10.129 personnes guéries.

Les 21 provinces actuellement touchées sont : Kinshasa :  8.138 cas ; Nord-Kivu    : 954 cas ; Kongo Central :    466 cas ; Haut-Katanga : 329 cas ; Sud-Kivu  : 304 cas ; Ituri :  152 cas ; Lualaba : 103 cas ; Haut Uélé : 77 cas ; Tshopo : 39 cas ; Nord-Ubangi : 27 cas ; Equateur : 15 cas ; Kwilu : 6 cas ; Sud-Ubangi : 6 cas; Tanganyika : 6 cas ; Maniema: 2 cas; Haut-Lomami : 1 cas;  Kasaï : 1 cas ; Kasaï Central : 1 cas ; Kasaï Oriental : 1 cas, Kwango : 1 cas ; Tshuapa : 1 cas.

Autres nouvelles

*94 prestataires de santé formés sur la prévention et le contrôle de l’infection au Covid-19. Nous sommes à Matadi, dans la province du Kongo Central. L’Agence adventiste de l’aide au développement humanitaire ADRA a initié cette formation pour faire face au relâchement du personnel soignant dans la prise en charge des malades Covid-19. Selon le superviseur des activités de cette agence, le Dr. Joe Mabika, la plupart des structures sanitaires qui avaient reçu de l’agence ADRA des kits de protection et de prévention contre cette maladie n’ont pas utilisé ces équipements.

*Sur le plan international avec cette ruée mondiale sur les tests rapides pour lutter contre le Covid-19. Aux Etats-Unis, Donald Trump en a annoncé la distribution de 150 millions tandis que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en a promis 120 millions aux pays pauvres, mais, à condition de trouver des fonds, environ 600 millions de dollars américains. 

*Volet recherche, enfin, 15% des formes graves du Covid-19 s’expliqueraient par une prédisposition génétique des patients. Hypothèse d’une nouvelle étude des chercheurs français et américains des Universités Imagine de Paris et Rockefeller de New York. Selon ces chercheurs, les patients porteurs de certaines mutations génétiques n’arriveraient pas à activer de façon efficace un certain type de protéines appelées interférons, des molécules pourtant indispensables pour enclencher la réaction de défense de l’organisme en cas d’attaque par un virus.

Question

Qu’est-ce qu’un passeport d’immunité ou un certificat d'absence de risque et quelle est l’opinion de l’OMS à ce sujet ?

Certains gouvernements ont suggéré que la détection des anticorps contre le SARS-CoV-2, le virus à l’origine de la COVID-19, pourrait servir à établir un « passeport d’immunité » ou un « certificat d’absence de risque » permettant à leur titulaire de voyager ou de retourner au travail en supposant qu’il est protégé d’une réinfection. À ce stade de la pandémie, on ne dispose pas d'assez de données sur l’efficacité de l’immunité adaptative pour garantir la pertinence d’un « passeport d’immunité » ou d’un « certificat d'absence de risque ». Autrement dit, rien ne prouve que les sujets qui ont guéri de la COVID-19 et qui ont développé des anticorps sont protégés en cas de réinfection.

 Action de partenaire

Nous allons au Sud-Kivu, à Uvira précisément, où la Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme, en plus de la campagne de sensibilisation, a distribué la semaine dernière des kits de protection anti-Covid-19 aux agents de la Police nationale congolaise. Le partenaire de ce jour est donc, M. Lukala Mumpanda Moïse, commandant de l’escadron mobile du commissariat urbain d’Uvira.

Excellente écoute

/sites/default/files/2020-09/30092020-p-f-coronaweb.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner