28 nouveaux cas Covid-19 confirmés et 10 nouveaux guéris enregistrés mardi 29 septembre en RDC

Actualité

Le comité multisectoriel de la riposte à la pandémie du coronavirus en RDC a confirmé ; mardi 29 septembre, 28 nouveaux cas positifs dont 8 à la Tshopo, 6 à Kinshasa, 6 au Nord-Kivu, 3 dans le Haut-Katanga, 2 au Kasaï-Central et 1 au Sud-Kivu. 212 échantillons ont été testés. 10 nouvelles personnes sont déclarées guéries dans les centres de traitement de Covid-19 et parmi les patients suivis à domicile dont 5 en Ituri, 2 dans le Haut-Uéle, 2 à Kinshasa, et 1 à la Tshopo.

Depuis le début de l’épidémie déclarée le 10 mars 2020, le cumul des cas est de 10.659, dont 10.658 cas confirmés et 1 cas probable. Au total, il y a eu 272 décès (271 cas confirmés et 1 cas probable) et 10.139 personnes guéries.

Les 21 provinces actuellement touchées sont : Kinshasa :  8.144 cas ; Nord-Kivu    : 960 cas ; Kongo Central :    466 cas ; Haut-Katanga : 332 cas ; Sud-Kivu  : 305 cas ; Ituri :  152 cas ; Lualaba : 103 cas ; Haut Uélé : 79 cas ; Tshopo : 47 cas ; Nord-Ubangi : 27 cas ; Equateur : 15 cas ; Kwilu : 6 cas ; Sud-Ubangi : 6 cas ; Tanganyika : 6 cas ; Kasaï Central : 3 cas ; Maniema: 2 cas; Haut-Lomami :  1 cas;  Kasaï : 1 cas ; Kasaï Oriental : 1 cas, Kwango : 1 cas ; Tshuapa : 1 cas.

Autres nouvelles

*Ouvrons cette page de nouvelles en revenant sur la situation du coronavirus dans la ville de Butembo, au Nord-Kivu. Une situation de plus en plus inquiétante au vu de la propagation du virus et du taux de léthalité qui est supérieur à celui de toute la province ainsi que du nombre d’échantillons envoyés à L’INRB, 500, dont la moitié a déjà été analysée, selon le chef de la division provinciale de la santé du Nord-Kivu.

*Allons tout de suite et sans transition sur le plan international, la crise de la pandémie de Covid-19 dans le monde continue de progresser, en particulier en Europe, où le virus circule toujours à un rythme élevé.

Au total, la maladie a fait au moins 1 million 5 mille 981 morts depuis décembre 2019, selon un bilan établi par l’Agence France-Presse (AFP), à partir des sources officielles mardi 29 septembre 2020.

*Et pour boucler cette page, pulvériser ou fumiger du désinfectant dans les rues est dangereux. C’est l’OMS qui l’affirme dans un document sur le nettoyage et la désinfection des surfaces dans le cadre de la riposte au nouveau coronavirus. Selon l’agence de l’ONU en charge de la santé, la pulvérisation ou la fumigation d’espaces extérieurs, tels que les rues ou les marchés, n’est pas recommandée pour tuer le virus Covid-19 ou d’autres pathogènes, car le désinfectant est inactivé par la saleté.

Question

Qu’est-ce qu’un passeport d’immunité ou un certificat d'absence de risque et quelle est l’opinion de l’OMS à ce sujet ?

Certains gouvernements ont suggéré que la détection des anticorps contre le SARS-CoV-2, le virus à l’origine de la COVID-19, pourrait servir à établir un « passeport d’immunité » ou un « certificat d’absence de risque » permettant à leur titulaire de voyager ou de retourner au travail en supposant qu’il est protégé d’une réinfection. À ce stade de la pandémie, on ne dispose pas d'assez de données sur l’efficacité de l’immunité adaptative pour garantir la pertinence d’un « passeport d’immunité » ou d’un « certificat d'absence de risque ». Autrement dit, rien ne prouve que les sujets qui ont guéri de la COVID-19 et qui ont développé des anticorps sont protégés en cas de réinfection.

 Action de partenaire

Nous allons à Bukavu pour revenir sur la campagne de sensibilisation contre le coronavirus lancée par un groupe d’humoristes de cette ville du Sud-Kivu avec l’appui de la Coopération suisse.

En rapport avec cette activité, le partenaire, c’est Joyeux Bin Kabodjo, l’un des initiateurs du groupe.

 Excellente écoute

/sites/default/files/2020-10/011020-p-f-coronahacompleter.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner