Shabunda: la société civile demande le retrait des 45 barrières érigées par les FARDC entre Baliga et Bamuguba

45 barrières  illégales et payantes sont érigées dans deux  groupements de Baliga et Bamuguba/Sud dans le territoire de Shabunda dans la province du Sud-Kivu. La nouvelle dynamique de la société civile noyau de Shabunda attribue ce comportement à quelques  militaires des FARDC et demande à la hiérarchie militaire de supprimer ces barrières.

Selon le président de cette structure, Cyril Bendera pour quitter  Kigulube vers Bukavu chaque passager est obligé de débourser 40 mille francs congolais à l’aller et au retour .

 « Ici dans le territoire de Shabunda, c’est comme si les barrières se multipliaient.  Là où il y avait dix barrières maintenant c’est cinquante, là où il y avait trois barrières c’est quinze, donc vous passez chaque un kilomètre il faut une barrière. Même les militaires en patrouille, ils vous exigent de payer avant de passer. Alors c’est une grande désolation et nous regrettons ça, parce qu’au moins la situation sur le plan activisme des groupes armés est réduite. Mais sur le plan tracasseries commises par les forces armées maintenant c’est terrible. Les gens ne sont plus aptes de circuler librement. Les gens restent maintenant à la maison. Même les visites familiales sont interdites parce que pour quitter Kigulube vers Bukavu, il faut payer 20 000 francs congolais. Au retour, on demande la même chose. ca nous déplorons vraiment et nous demandons au commandant 33 e région militaire de procéder à la suppression pure et simple de toutes ces barrières. »

 Le colonel Fimbo, commandant du 3415e  régiment  basé à Nyamarhege,  en  territoire de Walungu et qui contrôle les troupes déployées dans les deux groupements de Baliga et Bamuguba Nord  dans Shabunda n’a pas souhaité réagir à ces allégations.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner