Nord-Kivu : l’ECC Butembo en campagne contre le coronavirus

Actualité

Le comité multisectoriel de lutte contre la pandémie à coronavirus en RDC a notifié mercredi 07 Octobre 18 nouveaux cas confirmés, dont 8 à Kinshasa, 4 au Lwalaba, 2 dans le Haut-Uélé, 2 au Congo-Central et 2 au Nord-Ubangi, et ce, sur 210 échantillons testés. 3 nouvelles personnes sont sorties guéries au Nord-Kivu. Aucun nouveau décès n’a été notifié parmi les cas confirmés.

Depuis le début de l’épidémie déclarée le 10 mars 2020, le cumul des cas est de 10.822, dont 10.821 cas confirmés et 1 cas probable. Au total, il y a eu 276 décès (275 cas confirmés et 1 cas probable), soit une létalité de 2,6% et 10.242 personnes guéries.

Les 21 provinces touchées : Kinshasa 8.189 cas ; Nord-Kivu 983 cas ; Kongo Central 517 cas ; Haut-Katanga 334 cas ; Sud-Kivu 307 cas ; Ituri 157 cas ; Lualaba 120 cas ; Haut-Uélé   86 cas ; Tshopo 50 cas ; Nord-Ubangi 33 cas ; Equateur 15 cas ; Kwilu 6 cas ; Sud-Ubangi 6 cas ; Tanganyika 6 cas ; Kasaï Central 3 cas ; Kasaï Oriental 3 cas ; Maniema 2 cas ; Haut-Lomami 1 cas ; Kasaï   1 cas ; Kwango 1 cas et Tshuapa 1 cas.

Autres nouvelles

*La RDC, où 55% des ménages, en moyenne, ont vu leurs revenus baisser à la suite de la crise du coronavirus. Résultat d’une enquête mensuelle réalisée entre le 14 août et le 11 septembre derniers sur l’évaluation de la situation de Covid-19 su les ménages congolais, par Elan RDC, l’une des maisons de sondage de Kinshasa.

*2/ Même constat au niveau mondial avec un rapport de la Banque mondiale publié mercredi dernier. Selon ce rapport, la pandémie de Covid-19 précipite entre 88 et 115 millions de personnes dans une extrême pauvreté dont un tiers habite l’Afrique subsaharienne. Avant l’apparition du nouveau coronavirus, les prévisions de la Banque mondiale anticipaient pourtant une réduction de la pauvreté en 2020

Question

Les enseignants et les autres membres du personnel scolaire ayant des problèmes de santé sous-jacents devraient-ils revenir à l’école ?

Les adultes de 60 ans et plus et les personnes présentant des affections sous-jacentes ont plus de risques de tomber gravement malades et de mourir. La décision de revenir dans un environnement d’enseignement dépend de chaque personne et devrait tenir compte des tendances locales de la maladie, ainsi que des mesures mises en place dans les écoles pour éviter toute nouvelle propagation.

Action de partenaire

C’est à Butembo, au Nord-Kivu, que nous allons trouver Mgr Issesomo, président local de l’Eglise du Chrit au Congo (ECC) qui parle de la formation sur la maladie à coronavirus dispensée aux représentants de différentes couches de la population de Butembo, à l’initiative de sa confession religieuse. Mgr Issesomo a parlé au micro de Grace Amzati.

Excellente écoute :

/sites/default/files/2020-10/09102020-p-f-coronaweb.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner