Forum des As : « Félix Tshisekedi : la semaine décisive » !

Revue de presse du lundi 26 octobre 2020. 

La presse congolaise revient en grande majorité sur l’adresse du Chef de l’Etat à la nation, vendredi 23 octobre. A ce sujet, Forum des As parle d’une semaine décisive pour le Président Tshisekedi, et épingle notamment deux faits qui pourraient caractériser cette semaine : liquidation de la coalition, et recherche d’une nouvelle majorité parlementaire. 

Le quotidien rappelle qu'à partir de ce lundi, le Chef de l'Etat entame ses consultations devant aboutir à un nouvel ordre politique au pays, sauf éventuel report imputable aux imprévus de son agenda, indique le quotidien. 

Un nouvel ordre politique que Felix Tshisekedi résume en « union sacrée » après des tensions avec les pro-Kabila, fait remarquer Jeune Afrique, qui rappelle tout de même que dans l’adresse de Félix Tshisekedi, il n’y a eu, ni dissolution du Parlement, ni démission du gouvernement.  

Mais le site explique qu’au terme d’une semaine tendue avec ses alliés du FCC, Félix Tshisekedi a finalement annoncé des « consultations » politiques. De quoi lui donner du temps pour inverser le rapport de force politique ? s’interroge Jeune Afrique, qui croit savoir que cette annonce est « tout, sauf un hasard. » 

Il n’y a pas eu dissolution du Parlement, ni de démission du Premier ministre, et c’est une décision saluée par les parlementaires de Cap pour le changement de Félix Tshisekedi, souligne Actualité.cd. 

Les députés nationaux et sénateurs du Cap pour le Changement ont dans une déclaration, samedi 24 octobre, soutenu la détermination de Félix Tshisekedi à ne consentir aucun recule sur les options "fondamentales" de l'État de droit. Ces élus de la plateforme pro-Tshisekedi encouragent, à cet effet, les Congolais à souscrire positivement aux consultations annoncées par le Président de la République dans le but de créer un gouvernement d'union sacrée. 

Ils encouragent en outre le Président de République à poursuivre sans désemparer son action pour la lutte contre l'impunité et la corruption. Et dans les colonnes du Congoprofond.net, on peut tout naturellement lire : ces députés CACH invitent les Congolais, la classe politique en particulier, à dépasser les intérêts individualistes et politiciens et répondre à cet appel du président de la République.  

Pour Nouvel Élan d’Adolphe Muzito, Tshisekedi mérite d'être entendu "comme il a reconnu qu'il y a crise" écrit, notamment, 7sur7.cd.  

Le portail qui cite l’interview avec Steve Kivwata, porte-parole du Parti Nouvel Élan d'Adolphe Muzito, a estimé que Félix Tshisekedi aurait dû désigner un médiateur neutre pour écouter notamment les leaders de la coalition LAMUKA.  

Union sacrée, titre Actualité.cd : Fayulu remet sur la table son plan de sortie de crise ; un plan, estime-t-il « crédible et politiquement disponible ». Et pour sa part, révèle encore une fois de plus 7sur7.cd, Ensemble de Moise Katumbi est favorable mais demande à Tshisekedi d'être sincère.  

Mais, pour une position qu’Ouraganfm.cd qualifie de haute voix, le leader de la Dynamique pour une sortie de crise, Lisanga Bonganga, dit ouvertement ne pas croire à « la sincérité de la formule des consultations à laquelle le président Félix Tshisekedi fait recours pour trouver une voie de sortie de crise et semble-t-il sceller la fameuse Union Sacrée de la nation autour des objectifs précis ». 

 Pour l’opposant, renchérit Ouraganfm.cd, le schéma Tshisekedi rappelle le slogan dictatorial de « Tata bo moko, mokonzi bo moko, ekolo bo moko de triste mémoire ».  

Quoiqu’il en soit, le quotidien La Prospérité s’interroge : Union sacrée ou nouvel ordre politique ?  

C’est bien la question qui agite, en tout cas, les Congolais depuis l’adresse à la Nation du Chef de l’Etat le vendredi 23 octobre 2020 dans la soirée. Un message très attendu par les congolais qui voulaient, à tout prix, connaître le fond de la pensée de Felix Tshisekedi, surtout après son passage en force concernant la prestation de serment de trois juges de la Cour Constitutionnelle.  

Le journal indique que le chef du gouvernement a reçu une série de diplomates présents en RDC. Le contenu de différents échanges était essentiellement interne et n’a pas été révélé à la presse. Toutefois, explique le quotidien, l’on tient de plusieurs sources qu’il était question de chercher autour du Premier Ministre, Ilunga Ilunkamba, comment aplanir les divergences qui, depuis quelques jours, avaient pris des allures inquiétantes au sein de la coalition au pouvoir.  

Mais Politico.cd, se demande pourquoi l’alliance entre Tshisekedi et Kabila devait sombrer. 

Faisant une véritable plongée de cette situation, Politico.cd, indique qu’en moins de deux ans après son arrivée au pouvoir, la coalition entre Félix Tshisekedi et Joseph Kabila n’a pas tenu. Ainsi, l’actuel président appelle à une nouvelle coalition au pouvoir, alors que ses alliés se préparent à le contrer.  

Et selon certaines indiscrétions dans le milieu proche de la présidence, révèle Le Grandcongo.com, les plateformes, personnalités, acteurs politiques, et de la société civile attendus sont connus. Ce journal en ligne cite dans la foulée le FCC, le CACH, LAMUKA, AFDC/A, UDPS, le PPRD, MLC, Ensemble pour la République, UNC, PALU, la société civile.  

Africanewsrdc.net souligne que le chef de l’Etat a aussi reconnu les couacs qui existent au sein de la coalition au pouvoir. Beaucoup d’autres titres encore, à virevolter la langue ce matin dans la presse Kinoise, notamment cet article, en manchette de Kinshasatimes.cd ; tenez : Nord-Kivu, à l’unanimité, les enseignants décident de radicaliser leur grève. Ce journal en ligne cite leur assemblée générale tenu samedi 24 octobre 2020 à Goma, au collège Mwanga. 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner