Cardinal Fridolin Ambongo : « Le peuple n’est plus au cœur de la préoccupation de ceux qui dirigent »

« La situation actuelle a démontré ses limites. Le peuple n'est plus au cœur de la préoccupation de ceux qui nous dirigent », a affirmé lundi 9 novembre le Cardinal Fridolin Ambongo, à l’issue de l’échange qu’il a eu avec le Président Félix Tshisekedi, dans le cadre des consultations nationales.

Pour le prélat catholique, le peuple attend beaucoup de ces consultations, il faut qu'au finish le sort du peuple ne soit plus le même. « Il faut que cette situation change », a-t-il insisté.

« Le peuple ne veut pas que cette consultation soit une énième et que sa situation à lui continue de se dégrader. Il faudra que les conditions de vie du peuple changent, à l’issue de ces consultations », a recommandé le Cardinal Ambongo.

Il a été accompagné de 5 Archevêques et de l'Evêque d'Uvira représentant l’Archevêque de Bukavu.

Dans un premier temps, le Président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), Mgr Marcel Utembi a exposé les analyses de l'Église Catholique sur la situation actuelle. 

Devant la presse, l’Archevêque de Kisangani s'est refusé à tout commentaire laissant la primeur du contenu au Chef de l’Etat. Le représentant de l'Eglise Catholique a remercié le Président de la République pour avoir pensé à son institution.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner