50 ans du Parc de Kundelengu : les espèces disparaissent à cause du braconnage


La réserve intégrale du parc de Kundelungu est située dans le territoire de Kasenga, mais la partie nord de sa zone annexe se trouve dans le territoire de Mitwaba, dans la province du Haut-Katanga. Ce parc a célébré lundi 30 novembre le cinquantième anniversaire de sa création.

Pour le directeur provincial de l’Institut Congolais pour la conservation de la nature (ICCN), Mbayo Lukasu, ce parc a vu plusieurs de ses espèces disparaitre à cause notamment du braconnage. La lutte contre le braconnage fait que la faune commence à se reconstituer.  

« Ce fut une réserve de faune pour la chasse. On a fait des inventaires. On a vu qu’il y avait des animaux phares par exemple les guépards, les lions, les lycaons. Monsieur Roger Mine avec un Congolais Lukwuesa avaient proposé au la création d’une grande réserve à faune », a indiqué le directeur de l'ICCN, Mbayo Lukasu.

Des nombreuses espèces animales qui faisaient la fierté de cette réserve n’existent presque plus à cause notamment du braconnage. Il s’agit entre autre des éléphants pour leurs pointes, des guépards et zèbres pour leur peau. Mais on peut y trouver d’autres animaux l’instar des antilopes, des chacals, des servals et autres.  

Le parc de Kundelungu compte aussi plusieurs chutes dont les célèbres chutes de la Lofoi qui ont 340 m de hauteurs et sont présentées comme les plus hautes d’Afrique centrale. Ces atouts attirent des nombreux touristes. D’après le directeur provincial de l’ICCN, la lutte contre le braconnage produit déjà des fruits. La faune se reconstitue. 

Si l’exploitation du sable dans ce parc est presque vaincue, l’exploitation de bois continue. C’est notamment du côté du village Lubanda.

Les campagnes de sensibilisation sont faites pour que ces riverains y mettent aussi fin.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner