Ituri : 20 déplacés morts en l’espace d’un mois à la suite des combats armés à Djugu

Vingt déplacés internes parmi lesquels, des enfants sont décédés en l’espace d’un mois dans le site des personnes déplacées de Kotoni, dans le territoire de Djugu (Ituri). Le Chef de ce secteur de Walendu Tatsi, Joël Mande, l’a affirmé jeudi 3 décembre à Radio Okapi.

Selon lui, cette situation est due aux conditions de vie difficiles de ces déplacés, qui manquent d’assistance. Ces victimes ont fui des affrontements entre les Forces armées de la RDC (FARDC) et les miliciens de la CODECO dans les villages à Zumbe, Kambutso et Ezekere.

C’était au cours du mois d’octobre dernier que ces personnes ont abandonné leurs habitations, fuyant les opérations de traque contre des miliciens de l’URDPC/CODECO dans la zone. Près de quatre mille ménages se sont retrouvés ainsi dispersés. Nombreux parmi eux passent la nuit à la belle étoile, sans aucune assistance humanitaire.

D’après le chef de secteur de Walendu Tatsi, Joël Mande, l’accès aux soins de santé et la prise en charge alimentaire sont presque absents.

Il indique que quatorze enfants sont décédés à la suite de malnutrition aigüe et de l’absence de médicaments. Cependant, à ce bilan s’ajoutent également quatre femmes qui sont mortes pour les mêmes raisons.

Deux hommes qui ont tenté d’aller s’approvisionner en produits vivriers dans leurs champs sont jusqu’à ce jour portés disparus.

En plus de cette souffrance, plusieurs cas de violations graves des droits de l’homme sont également enregistrés, notamment des cas d’abus sexuels sur des mineures.

Le chef de secteur de Walendu Tatsi plaide pour une assistance urgente en vue de soulager le calvaire de ces citoyens qui ne savent plus à quel saint se vouer.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner