Beni : l'ONG « CEPADHO » demande aux acteurs politiques de se préoccuper de questions sécuritaires

La question sécuritaire dans le territoire de Beni doit préoccuper les acteurs et décideurs politiques congolais au même titre que les questions politiques et sanitaires, a estimé mercredi 23 décembre l’ONG Centre d’études pour la promotion de la paix, la démocratie et les droits de l’homme (CEPADHO), basée à Beni. Cette réaction intervient au lendemain de l’attaque des présumés rebelles des ADF, au cours de laquelle six civils avaient été tués et plusieurs autres personnes enlevées dans la commune rurale de Bulongo, secteur de Ruwenzori. 

Le vice-président du conseil d’administration du CEPADHO, Maire Omar Kavota, demande aux acteurs politiques de s'intéresser aussi aux questions sécuritaires :  

« Le contexte dans lequel nous nous trouvons, c’est que les gens, surtout les acteurs politiques et les décideurs, sont préoccupés par des questions politiques. Et de ce fait, les questions sécuritaires sont occultées. Nous disons qu’autant on doit s’occuper des questions politiques, autant on doit s’occuper des questions sanitaires comme la problématique de la COVID-19, il faut qu’on s’occupe également des questions sécuritaires. Et cela nécessite que les acteurs, dans leur diversité, comprennent que c’est une nécessité. »  

Autrement, a-t-il poursuivi, « le terrorisme qu’on voit ici va surprendre toute la nation et nous risquerons de voir ce beau pays être amputé de ses provinces, parce qu’on a laissé le terrorisme occuper une très grande partie de ce territoire et surtout cette partie orientale. La menace ici n’est pas contre la RDC seule : c’est une menace d’envergure régionale. » 

Selon Omar Kavota, il faut impliquer tous les Etats de la région et toutes les puissances dont l’expertise s’est avérée dans la lutte contre le terrorisme pour endiguer cette menace. 

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner