Vaccins anti-Covid-19 : l’OMS inquiète pour l’Afrique

Actualité

Dans son rapport du 23 janvier 2021 sur la situation épidémiologique du coronavirus, le comité multisectoriel de la riposte contre la Covid-19 renseigne que 156 nouveaux cas ont été confirmés en République démocratique du Congo.

Sur ces nouveaux cas, 112 sont de la ville de Kinshasa, épicentre du coronavirus au pays, 28 du Haut-Katanga, 15 du Sud-Kivu et 1 de la Tshopo. Le cumul de cas est de 21.869 dont 21.868 confirmés et 1 probable.

Selon la même source, 7 malades sont décédés, tous à Kinshasa et dont 6 dans les centres de traitement.

Depuis le 10 mars 2020, la pandémie a fait un Le cumul de décès de 661 cas dont 660 confirmés contre 14. 905 guérisons.

Autres nouvelles

*L’entrée au Royaume-Uni est interdite à partir du 22 janvier aux visiteurs ayant transité ou en provenance de la RDC au cours des dix derniers jours. L’ambassade britannique à Kinshasa l’a annoncé vendredi dernier et expliqué que c’est pour arrêter la propagation du variant Covid-19 identifié en Afrique du Sud. Cette mesure concerne aussi les voyageurs ayant transité ou en provenance de la Tanzanie.

**Volet vaccination en Afrique, l’OMS appelle le continent à disposer en temps utile de vaccins sûrs et efficaces contre le Covid-19. Un appel contenu dans un communiqué de presse publié jeudi dernier, l’Organisation mondiale de la santé estime que l’Afrique court le risque d’être laissée de côté dans la disposition des vaccins. Selon cette source, la Guinée est l’unique nation à faible revenu à fournir des vaccins à ce jour et seulement 25 personnes ont été vaccinées alors que les Seychelles, est le seul pays à revenu élevé sur le continent à avoir lancé une campagne nationale de vaccination.

Question

Les enfants risquent-ils moins de contracter le COVID-19 que les adultes ?

D’après les données recueillies à ce jour, les enfants et les adolescents de moins de 18 ans représentent près de 8,5 % des cas déclarés. Ils contractent généralement une forme bénigne de la maladie et peu d’entre eux en meurent par rapport à d’autres tranches d’âge. Des cas de maladie grave ont toutefois été signalés. Comme les adultes, les enfants présentant des affections sous-jacentes auraient plus de risques de développer une forme grave de la maladie et d’être admis en soins intensifs.

Des études plus approfondies sont en cours pour évaluer le risque d’infection chez les enfants et pour mieux comprendre la transmission dans cette tranche d’âge.

Action de partenaire

Le partenaire de ce jour, c’est l’Unicef. Son Représentant en RDC plaide pour la reprise des activités scolaires. Edouard Beigbeder.

Excellente écoute :

/sites/default/files/2021-01/25012021-p-f-chroniquecovid-web.mp3

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner