La Prospérité : « Félix Tshisekedi : vers le choix imminent d’un Formateur ou d’un nouveau Premier Ministre ! »

Revue de presse du mardi 9 février 2021

Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, de retour lundi 9 février, dans les après-midi, à Kinshasa, après la prise de ses fonctions de Président en exercice de l’Union Africaine à Addis-Abeba, en Ethiopie, Félix Tshisekedi devrait choisir un formateur du gouverneur ou un Premier ministre, rapporte La Prospérité.

Depuis qu’il s’est défait de la coalition FCC-CACH et créé  l’Union sacrée, il est devenu l’unique et seul maître à bord du navire. Si bien que des tractations engagées l’ont conduit à nommer un Informateur et puis, il sera amené à nommer un Formateur ou, à tout le moins, un nouveau Premier Ministre devant remplacement de Sylvestre Ilunga Ilunkamba qui, depuis quelques jours, expédie les affaires courantes, analyse le journal.

Pour mettre en action son ambitieuse vision l’ayant déterminé à reconfigurer la scène politique, il a besoin d’aller de l’avant. Ainsi, la désignation de ce formateur du nouveau gouvernement ou du Premier Ministre serait-elle, logiquement,   imminente, conclut le portail.

« Union Sacrée : Félix Tshisekedi tiendrait déjà son Premier ministre », titre Mediacongo.net.

Des sources introduites à la cité de l’Union Africaine confirment la nomination du Premier ministre dans les jours qui viennent, indique le site web.

La mise en place effective l’Union Sacrée s’accélère impétueusement avec la possibilité de la formation d’un gouvernement qui va refonder l’action de l’exécutif national sortant, conclut le site web.

 

Tshisekedi qui peut désormais gouverner seul, sait qu'il est attendu au tournant par les Congolais lassés de l'immobilisme qui a caractérisé deux ans durant la marche de la nation, ajoute Le Potentiel.

Le président doit désormais appliquer les promesses qu'il a faites aux quelque 85 millions de Congolais, à savoir : lutter contre la corruption et la misère qui touche les deux tiers de la population, ramener la paix et la stabilité dans l'Est du pays... Le chrono est ainsi en marche pour le cinquième président de la RDC, car disposant désormais d'une large majorité à l’Assemblée nationale, le fils du sphinx de Limete doit très vite enclencher des réformes, notamment du cadre des élections, de la justice et même de la Constitution pour faire participer sereinement tous les Congolais au développement socioéconomique du pays, ajoute le tabloïd.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner