Nord-Kivu : au moins dix détenus meurent de faim dans la prison de Rutshuru

Au moins dix détenus sont morts de faim depuis le début de l’année 2021 dans la prison centrale de Rutshuru au Nord-Kivu. Les acteurs de la société civile de ce territoire qui livrent ce bilan indiquent que la mauvaise prise en charge médicale est aussi à la base de ces décès.

L’ONG Badilika basée à Rutshuru qualifie ce lieu de détention d’un mouroir qu’une maison de rééducation des détenus.

« Par exemple le manque des nourritures qui est devenu un casse-tête au sein de cette prison. C’est plus qu’un mouroir qu’un lieu de rééducation », a déploré Patrick Manuvo de l’ONG Badikila.

Par ailleurs, la situation de cette maison carcérale a été plusieurs fois présentée aux autorités compétentes du gouvernement par les autorités locales, mais c’est la mutité totale, déplorent cette ONG, et les acteurs de la société civile.

La concession de Nyongera de plus de 40 hectares destinés à l’exploitation agricole pour la survie des détenus, serait actuellement exploitée par la société PREMIDIS, regrettent ces sources.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner