Présumée vente de munitions de guerre à Beni : l’auditorat militaire effectue une descente sur le terrain


L’auditorat supérieur près la cour militaire opérationnelle du Nord-Kivu a effectué, lundi 22 mars, une descente au quartier Kanzulinzulu, sur les lieux supposés de remise des munitions de guerre à Beni. Ces munitions seraient illégalement sorties du dépôt d’armement de la 32ème Brigade des unités de réaction rapide des FARDC situé à Mambango au Sud de Beni. 

Cette descente a eu lieu en présence du commandant en second de la 34e région militaire arrivé à Beni avec quelques officiers de la 3e zone de défense des FARDC pour appuyer les magistrats militaires dans leurs enquêtes. 

Elle s’est déroulée après que les enquêteurs ont fini avec la confrontation de toutes les personnes arrêtées dans ce dossier. 

La confrontation a eu lieu entre le commandant en second en charge de l’administration et de la logistique, le chargé de la logistique, le chef transport, le chef de dépôt, le commandant compagnie transit de la 32e Brigade des unités de réaction rapide des FARDC, le conservateur de la sous station de l’ICCN de Mutsora et deux civils, tous arrêtés dans ce dossier. 

Dans un communiqué publié le même lundi, les FARDC parlent des enquêtes pour remonter la filière et juger tous les coupables présumés dans cette affaire de trafic de munitions de guerre en précisant que l’infraction est individuelle. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner