Le coronavirus en Afrique au centre d’une séance de travail entre Félix Tshisekedi et Moussa Faki

Actualité

Mardi 23 mars 2 021, le comité multisectoriel de lutte contre le coronavirus en RDC a enregistré 80 nouveaux cas confirmés de la maladie au pays dont 30 à Kinshasa. Aucun décès n’a été signalé à cette date ni aucune guérison.

Depuis le début de l’épidémie déclarée le 10 mars 2020, le cumul des cas est de 27.660, dont 27.659 cas confirmés et 1 cas probable. Au total, il y a eu 726 décès et 25.286 personnes guéries.

Les 23 provinces touchées : Kinshasa : 20.115 cas ; Nord-Kivu : 1.905 cas ; Haut-Katanga : 1.820 cas ; Kongo Central :  1.626 cas ; Sud-Kivu : 861 cas ; Lualaba :  652 cas ; Ituri  : 269 cas ; Tshopo : 125 cas ; Haut-Uélé : 99 cas ; Equateur : 62 cas ;  Nord-Ubangi : 40 cas ; Maniema : 20 cas ; Kasaï Central :17 cas ; Kwilu : 9 cas ; Sud-Ubangi : 7 cas ; Tanganyika : 7 cas ; Kasaï  Oriental  : 7 cas ; Bas-Uélé : 6 cas ; Kwango :  5 cas ; Kasaï :    3 cas ; Maï-Ndombe  : 2 cas ; Tshuapa : 2 cas ; Haut-Lomami : 1 cas.

Autres nouvelles

*La riposte continentale contre le coronavirus était au centre des échanges entre le président Félix Tshiskedi, président en exercice de l’Union africaine, et Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de la même institution continentale. C’était mardi 23 mars 2 021, à Kinshasa.

**Campagne de vaccination contre le coronavirus en RDC, vous savez, l’opération a été reportée à une date ultérieure, en attendant les investigations sur le vaccin AstraZeneca. Mais en attendant, la province du Sud-Kivu s’ajoute sur la liste des provinces éligibles. Le chargé de communication de la Division provinciale de la santé du Sud-Kivu, le Dr. Claude Bahizire, l’a annoncé mardi dernier, selon le site d’informations 7sur7.cd.

***Autre nouvelle, dans le monde, le nombre de cas de coronavirus continue d’augmenter. Au 22 mars 2 021, près de 124 millions de personnes ont été testées positives au virus pour 2,7 millions de morts, selon les comptages de l’Université Johns Hopkins.

Question

Que fait l’OMS pour soutenir les pays touchés par le paludisme dans le contexte du coronavirus ? En collaboration avec ses partenaires, l’OMS a élaboré des orientations techniques à l’intention des pays sur la manière de maintenir en toute sécurité les services de prévention et de traitement dans le contexte de la pandémie de Covid-19. L’adaptation des interventions de lutte contre le paludisme dans le contexte du coronavirus est conforme aux orientations plus générales de l’OMS sur les modalités du maintien des services de santé pendant la pandémie.

Action de partenaire

Aujourd’hui encore, comme hier, le partenaire, c’est le professeur Jean-Marie Kayembe. Il explique l’importance du vaccin.

Excellente écoute :

/sites/default/files/2021-03/25032021-p-f-chroniqueweb.mp3

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner