La RDC devra bientôt libérer son territoire de mines antipersonnel (CCLAM)

La RDC devra bientôt libérer son territoire de mines antipersonnel. Le Centre congolais de lutte antimines, (CCLAM) l’a annoncé lundi 5 avril à Kinshasa, au cours de la célébration de la journée internationale antimines. Cette journée a été célébrée sous le thème national « Vers l’objectif zéro mine, zéro explosif de guerre et zéro engin explosif improvise en Persévérance, Partenariat et Progrès. »

Au cours de la cérémonie, l’UNMAS et le CCLAM ont présenté une série d’activités de sensibilisation ; à savoir : représentation théâtrale du groupe Tumahaut, démonstration de déminage par une équipe spécialisée et témoignages et défilé des victimes. 

Le coordonnateur du CCLAM, Me Sudi Alimasi, a reconnu les efforts fournis de la RDC et ses partenaires. Et pour lui, la fin de la guerre contre les mines antipersonnel, c’est pour bientôt : 

« Je peux vous rassurer que l’Etat congolais, en partenariat avec tous ses partenaires, a fait un grand travail. Et bientôt, nous allons terminer la question des mines antipersonnel. Nous connaissons le nombre de zones, 33 zones avec plus ou moins 130 000 m2. Mais, ça peut prendre du temps compte tenu de certaines zones insécurisées. Si on a les moyens, dans six mois, on peut terminer. » 

Le vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur, Gilbert Kankonde, a en outre déploré les conflits à l’origine de la prolifération des mines et autres engins explosifs : 

« Tous ces conflits ont laissé sur le sol congolais des mines antipersonnel ou antichars, des restes explosifs de guerre sous toutes les formes jusqu’aux sous minutions, provoquant un nombre de victimes civiles innocentes, notamment des femmes et des enfants. »

Certaines victimes ont fait leurs témoignages sur le préjudice subi et les moyens de prise en charge par les partenaires.   

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner