Forum des As : « Eruption de Nyiragongo : 15 morts » !


L’éruption volcanique est le sujet qui a captivé l’attention de tous les journaux parus lundi 24 mai 2021.  

Quinze personnes ont trouvé la mort à la suite de l’éruption du volcan Nyiragongo dans la province du Nord-Kivu, selon le bilan provisoire communiqué dimanche 23 mai dans la soirée par le ministre de la Communication et Médias, Porte-parole du Gouvernement, Patrick Muyaya, rapporte Forum des As.  

Celui-ci indique que 9 personnes sont mortes dans un accident de circulation, 4 autres en tentant de s’échapper de la prison centrale de Munzenze, et 2 ont été calcinées par la lave.  

Dans le cadre de la gestion de cette catastrophe naturelle, le gouvernement de la RDC va prendre en charge les besoins urgents des populations victimes, ajoute Africa News.  

Cité par le journal, Patrick Muyaya, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, indique que l’Exécutif national exhorte non seulement les habitants du Nord-Kivu mais aussi du reste du pays à demeurer solidaires et à témoigner leur générosité du mieux qu’ils peuvent.  

Trois structures de santé, une école primaire, un abattoir et une canalisation d’eau ont été également affectés, renchérit La Prospérité.  

Et d’ajouter : « la route de Rutshuru endommagée, avec comme conséquence, la coupure de Goma de son grenier en denrées alimentaires ; plusieurs maisons consumées et englouties par les laves dans les quartiers Butare et Buhene ; beaucoup de pertes de biens et marchandises pour les petits commerces dans plusieurs quartiers ; quelques actes de pillages ont été également signalés et, enfin, la Ligne électrique de Société Congolaise de Distribution d’Eau et d’Electricité (SOCODE), principale source d’électricité de Goma a été coupée. »  

Au sujet de cette éruption, L’Avenir fait savoir que Félix Tshisekedi est retourné à Kinshasa.  

A la suite de l’éruption volcanique intervenue le 22 mai dernier, le Président de la République, tout en témoignant de toute sa compassion et son soutien aux populations locales, a décidé d’interrompre son séjour en Europe, pour rentrer dès ce dimanche au pays, afin de superviser la coordination des secours aux populations des zones menacées par cette éruption volcanique, écrit le tabloïd.   

Face aux défis à relever, qui sont principalement d’ordre humanitaire, le Gouvernement, réuni deux fois en 24 heures, a décidé de dépêcher, dans l’immédiat, une délégation gouvernementale pour apporter un appui aux autorités provinciales et de faire, ensemble avec elles, une évaluation globale pour une action plus énergique.   

Aussi le ministre des Transports, Voies de communication et désenclavement a-t-il ordonné la fermeture des aéroports de Goma et de Kavumu/Bukavu. L’Autorité de l’aviation civile (AAC) et la Régie des voies Aériennes (RVA) sont instruites pour prendre des dispositions urgentes, en vue de sécuriser les avions qui devaient survoler l’espace aérien de la zone terminale de Goma, poursuit le journal L’Avenir.  

Dans le même ordre d’idées, Actualité.cd rapporte que le gouvernement met en place un numéro vert « 140 » pour assister les populations.   

« Le numéro vert 140 est déjà opérationnel depuis ce soir, pour permettre aux populations qui ont besoin d'assistance d'appeler. Nous sommes en train d'organiser un numéro qui permettra aux journalistes d'avoir les informations en temps réel », écrit le média en ligne.  

Et 7sur7.cd annonce que « les activités scolaires sont suspendues à Goma » à la suite de l’éruption volcanique de Nyiragongo.  

La décision a été rendue publique à travers un message officiel diffusé sur les antennes de la Radiotélévision nationale congolaise (RTNC) station de Goma dans la soirée de ce dimanche.  

La mesure est justifiée par les activités sismiques qui se sont amplifiées ces dernières heures dans le chef-lieu du Nord-Kivu.  

La République ne se refuse pas de constater qu’aux catastrophes humaines succèdent les catastrophes naturelles dans le Nord-Kivu !  

Heureusement, la dynamique internationale est pour mettre un terme aux violences de l’homme-tueries, égorgements, massacres, extorsions-dont sont victimes au quotidien les populations de cette partie de la RDC. En attendant, le volcan Nyiragongo a décidé de vomir son feu habituel, avec toujours un bilan macabre et matériel, écrit le journal.   

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner