Kikwit : la famille de l’étudiant disparu accuse le parquet de complaisance

La famille de Ronaldo Muyisha, étudiant en 3eme graduat droit à l’Université de Kikwit dans la province du Kwilu, porté disparu il y a six mois, lance un cri d’alarme pour solliciter l’implication de la justice ainsi que des autorités au niveau provincial afin que la solution soit trouvée. 

Olivier Kayindo, assistant à l’ISTM/Kikwit et père biologique de cet étudiant, déplore la manière dont le parquet de grande instance ainsi que le tribunal de paix de Kikwit ont géré ce dossier avec « complaisance », tout en négligeant les éléments de preuve de la disparation de cet enfant.  

Il dit avoir perdu espoir à la justice de Kikwit et espère qu’au niveau provincial, la solution sera trouvée. 

Olivier Kayindo affirme que la famille a reçu plusieurs témoignages sur l'enlèvement de leur enfant :  

« Nous venons d’accomplir six mois depuis que l’enfant est porté disparu. Je voudrais encore une fois lancer un cri d’alarme parce que principalement à Kikwit, où je suis persuadé qu’il y a des personnes qui ont des informations sur cet enlèvement-là, avec l’appui de la police, de l’auditorat, on a réussi à avoir des informations qui confirment qu’il ne s’agit pas d’une personne mais il s’agit d’un groupe des personnes qui ont œuvré, notamment avec des relevés téléphoniques, et ces personnes-là sont venues se présenter d’elles-mêmes au parquet le 29 décembre pour dire qu’ils avaient retrouvé l’enfant dans la province de l’Equateur ». 

Olivier Kayindo accuse le parquet d'être complaisant dans ce dossier :

 « Curieusement, le parquet n’a pas voulu suivre cette piste. Et donc, là, je pense qu’il y a eu vraiment complaisance de la part du parquet, et le parquet a fixé l’affaire au Tripaix, le Tripaix a fait que le parquet a complètement négligé tous les éléments que nous portions comme éléments de preuve. Maintenant, je dois dire qu’à Kikwit, il n’y a plus d’espoir. Je me suis reporté vers la justice provinciale et je suis en train d’espère que la justice provinciales dont les autorités provinciales feront quelque chose ». 

Le parquet de grande instance de Kikwit n'a pas donné sa version des faits.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner