Mbuji-Mayi : plus de 33 000 habitants accèdent à l'eau potable à moindre coût

Trente-trois mille habitants de quelques quartiers des communes de Bipemba et de la Kanshi, dans la ville de Mbuji-Mayi (Kasaï-Oriental) accèdent depuis mardi 1er juin, à l’eau potable à moindre cout. Ces deux communes non couvertes par le réseau de la REGIDESO seront alimentés par deux centrales de pompage photovoltaïque de 44 KW, inaugurées par le gouverneur de province intérimaire.

Ces ouvrages construits avec le financement de l’Agence belge (ENABEL) ont pour objectif d’augmenter et d’améliorer la desserte en eau potable des habitants.

L'Associations des Usagers des réseaux d’eau potable (ASUREP) se réjouit pour ces plus de 33 000 habitants du réseau 1 d’adduction de l’eau potable à Lubilanji dans la commune de la Kanshi et du réseau 7 Katshimu dans la commune de Bipemba.

Pour matérialiser ce projet, l’agence Belge ENABEL a financé les travaux de forage, la construction des châteaux d’eau potable et l’achat des équipements des stations photovoltaïque, ainsi que d’autres matériels.

Le chef de projet eau à ENABEL, Lucas Corneille affirme que l’objectif visé est de réduire le cout de l’eau.

« A Mbuji Mayi, l’eau et l’énergie sont interconnectées. L’analyse du prix d’un bidon d’eau potable occupe plus de 50 % de ce prix qui est affecté à l’énergie, souvent d’origine thermique, et nous voulons changer cela, en passant par la révision du prix de l’eau », a- t-il soutenu.

Le gouverneur de province ad intérim a salué les réalisations de l’agence ENABEL.

Jeanette Longa souligne que l'accès de la population à l'eau potable reste un défi majeur :

« Comme vous le savez, l’accès de la population à l’eau potable reste un défi dans ma province. Les effets néfastes, dont la violence basée sur le Genre, les accidents parfois mortels et les maladies hydriques ne trouveront plus d’asile ici chez nous. Dans ce contexte, l’inauguration et la mise en service du système photovoltaïque constitue un apport important ». 

Trois électrolyseurs autonomes de chlore ont été remis pour la production locale du chlore à base de sel de cuisine.

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner