Kongo-Central : les femmes de Mbanza-Ngungu déplorent l’accès difficile à l’eau potable


Le manque d'accès à l'eau potable entrave le développement de la femme habitant les milieux ruraux et péri urbain, ont affirmé les femmes de Mbanza-Ngungu au Kongo-Central lundi 22 mars. Cette déclaration a été faite à l'issue d'une tribune d'expression organisée par l'Union des coopératives maraichères et agricoles de Cataracte (UCOMACAT), dans le cadre des activités liées au mois de mars dédié aux droits de la femme.  

Ces femmes de Mbanza Ngungu ont remis symboliquement une bouteille d'eau à l'administrateur de ce territoire.  Pour elles, le geste vise à l'inviter à plaider auprès des autorités, en faveur de l'accès à l’eau potable dans sa juridiction. 

L'accès difficile à l’eau potable fait partie des corvées endurées quotidiennement par les femmes rurales et périurbaines. Le problème d'eau se pose avec acuité dans les quartiers Kimuingu, Mpete, Savelo, camp Mpumpa et presque dans tous les villages comme Nkolo mission et Mueke et Mbanza Mpangu. L’une d’elles, Esther Lutala, estime que cette situation enfreint l'essor de la femme. 

Cette activité a été organisée par l'Union des coopératives maraîchères et agricoles des cataractes en collaboration avec la coopérative "Luzolo Lua Toma", avec l’appui de la fondation Allemande Hans Seidel. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner