Tshopo : les autorités provinciales engagées à éradiquer l’insécurité


Les autorités provinciales de Tshopo, les bourgmestres des communes, les administrateurs des territoires et les chefs des secteurs ainsi que des chefferies se réunissent depuis lundi 11 juillet à Kisangani, afin de juguler l’insécurité décriée tant aussi bien dans la ville de Kisangani que dans les différents territoires à l’intérieur de la province. 

En organisant cette réunion de deux jours, le gouverneur de province ad intérim, Maurice Abibu Sakapela veut faire l’autopsie de la situation sécuritaire de son entité, afin d’envisager des mesures idoines pour rétablir l’ordre et le calme sur toute l’étendue de la Tshopo : 

« Nous avons invité les administrateurs des territoires, les chefs des secteurs et des chefferies parce que ce sont eux qui vivent avec les populations pour que chacun vienne nous dire combien de barrières sont enregistrées, afin de différencier ces barrières tracassières aux postes de contrôle. Ils doivent fonctionner pour percevoir les recettes de la province mais dans le strict respect de l’ordre opérationnel ». 

Il a par ailleurs appelé les participants à délier leurs langues, car pense-t-il, l'insécurité n’est pas due seulement à l’érection des barrières sur les axes routiers, mais également à tous ces conflits fonciers et tous les groupes des jeunes délinquants qui pullulent dans la ville : 

« Aux chefs des secteurs et chefferies de prendre leur courage de dénoncer tout ce qui gêne le bon fonctionnement de leurs entités mais s’ils le cachent ça sera une désolation ». 

L’autorité provinciale a promis de s’investir pendant les travaux en cours afin de juguler l’insécurité dans la province de la Tshopo. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner