Kidnappings à Lubumbashi : les autorités appellent les enfants à la vigilance

Le kidnapping des enfants et des adultes prend de l'ampleur dans la ville de Lubumbashi (Haut-Katanga). Plusieurs personnes en sont déjà victimes. Certains établissements scolaires ont appelé vendredi 23 juillet les élèves à la vigilance. Les autorités politico administratives invitent la population à dénoncer tous les suspects afin que ces réseaux soient démantelés.

Les appels à la vigilance sont lancés dans la plupart d’écoles de la ville de Lubumbashi, surtout aux heures de sortie de classe. Les élèves sont ainsi invités à faire très attention et à ne pas accepter la compagnie des personnes inconnues.

D’après plusieurs témoignages, c’est surtout sur le chemin de l’école que ces cas sont plus fréquents. Les enfants, qui ont réussi à s'échapper de griffes de leurs kidnappeurs, témoignent qu’ils avaient trouvé d'autres enfants « qui étaient soit tués soit ligotés », là où on les avait amenés.

Une jeune fille rescapée a été présentée au bourgmestre de la commune Annexe le mercredi dernier. Elle a raconté son calvaire :

« Sur le chemin de l’école, j’ai des personnes venir me tenir par la main. Une autre est venue me mettre une étoffe dans la bouche. Puis, je me suis endormie. Je me suis retrouvée dans un véhicule aux vitres teintées et je ne pouvais pas voir où on nous conduisait ».

La fille a été alors amenée dans une maison, où elle a trouvé d’autres enfants victimes. Et elle dit avoir assisté à une scène macabre :

« Ces gens ont ôté le cœur d’un enfant et ils l’ont mis dans un carton, avant de le remettre à une dame qui s’est présentée et qu’ils appelaient ‘Reine de cœur’. Quand ils sont sortis pour parler entre eux, j’ai pris certains enfants qui étaient là et nous nous sommes échappés, chacun prenant sa direction ».

Difficile de confirmer cette version des faits. Toutefois au regard de l’ampleur de ce phénomène, les appels fusent de partout pour alerter toute la population sur cette situation. Il s’agit notamment du commissaire provincial de la police, Louis Segond Karawa. Pour ce dernier, ses services sont déjà mobilisés pour démanteler ces réseaux.

Ghislain Robert Lubaba, maire de Lubumbashi, a demandé aux parents de veiller sur leurs enfants et à toute la population de dénoncer ceux qui s’adonnent à cette pratique, qui sème la terreur dans la ville.    

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner