Lualaba : deux militaires FARDC condamnés pour coups et blessures

La justice militaire du Kolwezi a condamné, vendredi 23 juillet dernier, deux militaires FARDC (un adjudant-chef et un caporal) à deux ans et dix-huit mois de prison. Ils ont été reconnus coupables de coups et blessures sur deux creuseurs artisanaux qu’ils ont arrêtés dans les installations de l’entreprise minière Camus à Kolwezi dans la province de Lualaba. 

En effet, ces deux militaires étaient arrêtés après la diffusion sur le net d’une courte vidéo dans laquelle on aperçoit trois sujets chinois donner les ordres aux militaires congolais de fouetter ces deux creuseurs artisanaux, entrés frauduleusement dans la concession de l’entreprise Camus. 

C’est à la suite de ces images, qualifiées de dégradantes par plusieurs personnes, que la justice militaire s’est saisie du dossier et a mis la main sur ces deux hommes en uniformes qu’elle a jugés en procédure de flagrance pour coups et blessures. 

Le verdict est tombé vendredi dernier, l’adjudant-chef est condamné à deux ans de prison et au paiement d’une amende de 500 000 francs congolais (250 USD) et le caporal écope 18 mois de prison et doit payer 300 000 francs congolais. 

Les trois Chinois sont aussi aux arrêts. Ils sont accusés d’incitation des militaires à commettre les actes contraires à leurs devoirs. 

Le gouverneur intérimaire de Lualaba, Fifi Masuka, s’était dit indignée face à ce sujet jeudi dernier lors de son retour à Kolwezi. Elle avait promis de suivre de près ce dossier et demandé que la justice fasse son travail. 

D’après plusieurs sources, les faits se seraient passés le 20 juillet dernier.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner