Mai-Ndombe : 13 maisons et 2 boutiques incendiées après la mort d'un notable au village Limete

Treize maisons d'habitation et deux boutiques ont été incendiées dans la soirée de mercredi 4 août par la population du village Limete dans le territoire de Kwamouth (Mai-Ndombe). Selon un député provincial, élu de Kwamouth qui livre l'information, la mort d'un homme influent attribué au chef du village qui a échappé aux représailles, est à la base de cette situation.  

Le député provincial David Bisaka indique que les éléments de la police déployés sur place sont débordés par la population qui empêche l'arrestation des instigateurs. Il relate les faits :  

« Il y a eu décès d'un jeune papa, qui est un leader d'opinion, un président des jeunes de ce village-là. Et les jeunes attribuent ce décès au chef du village. Soi-disant que le chef du village l'avait prémédité. On va aussi abattre le chef du village. Le chef a pris la poudre d'escampette. On a brûlé sa maison, la cour royale est endommagée, attaquée. On a encore incendié deux boutiques »  

L'élu de Kwamouth déplore le manque des effectifs de la police dans ce village. 
« La police est arrivée à temps oui, mais l'effectif des éléments sur terrain ne permet pas à la police d'exercer leur tâche. Il n'y a que six éléments de la police là-bas et pourtant tous les villageois sont là, ils disent que le monsieur qu'on vient arrêter, le semeur de troubles, l'instigateur, ne sortira pas du village. La population est en insécurité parce que l'effectif de la police est moindre ». 

Il appelle la population au calme et plaide pour le renforcement des dispositifs sécuritaires pour rétablir l'ordre public.  « Je demande à l'Etat de sécuriser nos populations. Maintenant là que je vous parle, la population est en débandade total », a poursuivi David Bisaka. 

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner