Après audition du ministre de la Défense : les députés nationaux pour la redéfinition de l’état de siège

La commission Défense et Sécurité de l'Assemblée nationale penche pour la redéfinition de l'état de siège. Elle s'est exprimée mardi 10 août, à l'issue des auditions du vice-ministre de l'Intérieur, du ministre de la Défense accompagné du commandement militaire et des gouverneurs du Nord-Kivu et de l'Ituri. 

Au sortir de son audition, le ministre de la Défense nationale, Gilbert Kabanda, a dit attendre de l'Assemblée nationale qu'elle approuve son évaluation, « qu'elle la considère positive ». 
Le président de la commission défense et sécurité estime que l'état de siège « doit continuer, mais autrement », pour atteindre des objectifs escomptés. Il n’a pas donné d’autres précisions à ce sujet.

Pour sa part, le député Jean-Baptiste Muhindo Kasekwa, élu du Nord-Kivu, pense que le bilan présenté par les gouverneurs militaires est en contradiction avec la réalité sur terrain.

Il plaide pour l’envoi d’une mission d’information parlementaire dans les provinces concernées par l’état de siège, afin d'en faire une évaluation objective.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner