Maï-Ndombe : les vendeurs des produits agricoles victimes des tracasseries policières

Les vendeurs des produits agricoles en provenance des villages environnants du territoire de Yumbi en province du Maï-Ndombe sont victimes de la tracasserie policière et militaire. Le député provincial Chris Bangokana, qui livre cette information jeudi 19 août, appelle le gouvernement provincial du Maï-Ndombe à démanteler toutes ces barrières afin de faciliter les échanges commerciaux dans ce coin. 

Selon lui, les commerçants en provenance du secteur de Basengele en général et du groupement Mbelo en particulier qui alimentent la cité de Yumbi en produits agricoles, sont butés par plusieurs barrières illégales installées et sont victimes de tracasserie militaire et de plusieurs autres services de sécurité commis au niveau de ces barrières. 

Cet élu sollicite l’intervention du gouvernement provincial du Maï-Ndombe pour la suppression de toutes ces barrières afin de faciliter les échanges commerciaux dans cette partie du pays. 

« Arrivés à Yumbi, ils sont devant une situation de tracasserie impossible. Par d’éléments des FARDC, de la Police, des forces navales, même par le service de la DGM. Dans ces barrières-là, on prend, on rançonne, on extorque.  Nous interpellons simplement l’autorité provinciale pour qu’on puisse simplement supprimer ces barrières-là qui sont érigées gratuitement sans motif valable », a dénoncé Chris Bangokana. 

De son côté, Crispin Ipondo Banda, ministre provincial de l’Intérieur et sécurité du Maï-Ndombe, assure que les dispositions sont déjà prises pour pallier cette situation. 

« Je vous informe que le gouverneur de province a déjà réuni le comité provincial de sécurité pour des dispositions utiles. Dans les heures qui viennent, des équipes vont descendre sur le terrain pour essayer de vérifier et de palier à cette situation », a assuré Crispin Ipondo. 

Ces tracasseries ont occasionné la rareté et la hausse des prix de plusieurs denrées alimentaires sur le marché de Yumbi, a déclaré la société civile locale. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner