Kongo-Central : la population de Gombe Sud réclame la reprise des travaux de la route Kwilu Ngongo -Kimpangu

La population du secteur de Gombe Sud dans le territoire de Mbanza-Ngungu, au Kongo- Central, plaide auprès des autorités pour la reprise urgente des travaux d'asphaltage du tronçon compris entre Kwilu Ngongo et Kimpangu, qui se sont arrêtés au niveau du village Kibentele. Selon les témoins, la partie non réhabilitée se trouve dans un état de détérioration très avancée. 

Les habitants de ce secteur affirment de ce fait évacuer difficilement les produits agricoles vers Mbanza-Ngungu pour la vente, et craignent que le retour des pluies vienne couper la circulation sur cet axe. 

En effet, sur les 100 km de route de Kwilu Ngongo jusqu'à la frontière congolo-angolaise de Kimpangu, seuls 13 kilomètres, partant de la sucrière de Kwilu-Ngongo jusqu’à la mission Kibentele sont réhabilités.  

Selon le député national élu de Mbanza-Ngungu, Roger Matondo, ces travaux consistant au rechargement et au compactage de la route ont été lancés en novembre 2020 puis suspendus vers le mois de février 2021.  

Le gouvernement central via le Fonds national d'entretien routier (FONER), a, au départ, décaissé 220 000 dollars. Mais seuls 45 000 dollars sont parvenus à l'Office de route, ajoute ce député national.  

Contacté par Radio Okapi, le directeur provincial du FONER, Martin Malenge, n'a pas voulu donner plus de détails sur les chiffres sans le quitus de sa hiérarchie.  

Par ailleurs, il indique laconiquement que le Fonds national pour l'éducation et la recherche a libéré tous les financements de ces travaux et que c'est l'Office de route qui devra répondre à cette préoccupation. 

À cet effet, le chef de division technique à l'Office des routes, l'ingénieur Nsuami joint au téléphone par Radio Okapi affirme que son institution a reçu 45 000 dollars pour ces travaux :

 « Les travaux de profilage et de création d'ouvrage d'assainissement, sur les 13 kilomètres ainsi que ceux de réouverture de piste sur 17 kilomètres que l'Office des routes a entrepris, correspondent aux fonds perçus », a-t-il fait savoir ; avant de conclure :  

« Si le Fonds national pour l'entretien routier dit avoir libéré tous les fonds destinés à ces fonds, [je] souhaite que la question soit posée au responsable de l'Office des routes au niveau national ».  

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner