Sud-Kivu : l’arrêté du gouverneur suspendant les activités minières de 6 sociétés à Mwenga n’est pas appliqué


L'ONG Dynamique communautaire pour la cohésion sociale et le développement (DYCOD-RDC) dénonce le non-respect de l’arrêté du gouverneur de province qui suspend les activités minières de six sociétés minières étrangères à Mwenga (Sud-Kivu).

Cette organisation l’a fait savoir dans une correspondance adressée au gouverneur de province le 27 octobre. 

La DYCOD-RDC dit tirer ces affirmations de plusieurs sources concordantes à Mwenga, notamment ses points focaux. 

Elle cite nommément deux sociétés sur les six suspendues qui continuent l’exploitation minière sur terrain. Elle qualifie cette situation de rébellion ouverte à l’encontre de l’autorité provinciale. Ce qui peut raviver des tensions latentes et mettre en mal la cohésion sociale dans le territoire de Mwenga. C’est ainsi que cette structure demande au gouverneur du Sud-Kivu de prendre des mesures idoines pour faire respecter son arrêté.

Pour le gouverneur Ngwabidge, ces accusations sont non fondées.
Le numéro 1 de la province affirme que son arrêté est respecté, selon les informations qu’il détient des autorités administratives et militaires sur place à Mwenga.

Cela n’empêche, a indiqué le gouverneur de province, de vouloir dépêcher, dans les jours à venir, une équipe de la division des mines sur terrain pour une contre-vérification.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner