Sud-Kivu : la société civile alerte sur un renforcement des rebelles Twirwaneho et leurs alliés dans les hauts plateaux de Mwenga

La société civile du Sud-Kivu déplore le renforcement de l’activisme des combattants Twirwaneho-Gumino-Androïd et alliés dans la région de hauts plateaux de Mwenga, Uvira et Fizi. 

Elle affirme avoir enregistré, en l’espace de trois jours, plusieurs incidents sécuritaires perpétrés par ces combattants.

Selon la société civile, la présence de Twirwaneho et alliés a été signalé le mercredi 3 novembre, aux villages Bitavi, Ngoma et Kanogo, situés au Nord-Ouest de la ville de Baraka, dans le groupement Balala Nord.

Le même mercredi vers 11h, ce groupe a reçu un renfort des rebelles burundais dans la forêt de Bijabo et Kajembwe, dans les hauts plateaux du secteur de Tanganyika, atteste la même source.

Deux jours auparavant, ces miliciens burundais ont atteint le quartier général de Twirwaneho dans la forêt de Bijabo et Kajembwe, à l’Ouest de Mikenge.

Le président du Réseau local de protection des civils à Uvira, Yves Ramazani wa Ramazani, craint des affrontements dans les prochains jours entre ces combattants et les forces armées de la RDC. Car, estime cette organisation de la société civile, le renforcement de ce groupe armé est « motivé par les souhaits de Twirwaneho de lancer une série d’attaques contre les positions des FARDC à Mikenge ».

Ainsi, « ces combattants pourront avoir une mainmise sur la région et installer leur quartier général une fois les positions de l’armée démantelée », explique Yves Ramazan wa Ramazani.

Du côté de l’armée, le commandement du 121e bataillon commando des FARDC affirme avoir été alerté sur cette situation. Déjà deux éléments Twirwaneho ont été arrêtés mardi à Mugeti, dans les hauts plateaux d’Uvira. Les FARDC ont retrouvé sur eux, un pistolet et deux grenades de type chinois, a-t-il précisé.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner