Kinshasa : grogne à l’Agence congolaise de grands travaux

Le climat de travail est perturbé au sein de l’Agence congolaise de grands travaux (ACGT). La délégation syndicale accuse le directeur général de cette entreprise de « rétrograder certains agents », considérés comme « des incompétents ». 

Rachel Buhanda, conseillère syndicale de l’ACGT évoque aussi une mauvaise gestion de l’agence depuis près d’une décennie. 

« Le directeur général Médard Ilunga a dégradé des agents depuis 2016. En 2018, on a fait une lettre à l’inspection du travail parce qu’il avait dégradé les agents sans consulter les syndicalistes. Deux ans après, il a divisé le salaire des agents presqu’en trois parties. Il y a des agents qui sont allés à la banque la semaine dernière et qui ont vu leur salaire diminuer, divisé pratiquement par trois. Il prétend que ces agents sont incompétents tandis que ces agents-làont piloté des projets de grands travaux comme ceux l’hôpital du Cinquantenaire, dans le Grand-Katanga, le grand projet de Zolana et beaucoup d’autres projets. Par rapport à quoi il traite ces agents d’incompétents ? », s’interroge Rachel Buhanda.  

Elle accuse notamment le directeur général de détournement des fonds : 

« Il y a la mauvaise gestion financière. Il y a le détournement, il y a des documents qui prouvent le détournement de grosses sommes. Tandis que, nous les agents, il y a des mois qu’on n’est pas payé. Le complément salaire que lui avait changé en prime ». 

Des réformes administratives 

Le directeur général Médard Ilunga quant à lui, réfute toutes ces allégations portées contre sa personne. Pour lui, il s’agissait de faire quelques reformes au sein de son entreprise. Etant donné qu’elle avait beaucoup d’agents administratifs alors que leur entreprise est à caractère technique. Il fallait donc les convertir pour répondre à la mission assignée à l’entreprise.  

« A l’ACGT, nous sommes guidés par plusieurs plans stratégiques de développement. Nous sommes un grand bureau d’ingénierie. Nous avons besoin de le devenir encore pour internationaliser nos prestations. Ça veut dire que nous mettons un accent sur le développement des compétences. Nous voulons qu’à travers notre façon de travailler, nous puissions être très rigoureux et être crédibles.  C’est cela. Voilà pourquoi dans les objectifs que nous avons pris, nous nous sommes dit qu’étant donné qu’il y a beaucoup d’agents administratifs, dans une entreprise à caractère technique, il faut tout faire pour former davantage les agents pour les convertir vers les missions de l’entreprise », a argumenté Médard Ilunga. 

Ce processus de remise à niveau des agents a déjà commencé, a ajouté Médard Ilunga.  

« Et c’est ça que nous faisons. Et nous avons commencé par d’abord identifier les emplois, les vrais emplois d’un bureau d’ingénierie qu’est l’ACGT. Et c’est comme ça qu’à la suite de cette identification d’emploi, nous avons procédé à la mise en place en 2016. Cette mise en place a été notifiée aux agents. Cette mise en place a été acceptée par notre tutelle », a-t-il conclu. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner