Journée des droits de l’enfant : la ministre du genre plaide pour la participation des enfants dans la « prise des décisions »

La Ministre du genre, femme, famille et enfant, Gisèle Ndaya Luseba, a invité la communauté à plus « écouter et associer les enfants dans la prise des décisions », surtout dans le but de faire face aux conséquences liées à la pandémie de COVID-19 ainsi qu’au réchauffement climatique.

Elle s’est exprimée ainsi à l’occasion de la célébration ce samedi 20 novembre, de la journée internationale des droits de l’enfant.

« En ce 20 novembre 2021, je lance un appel pathétique à vous tous, chers compatriotes, pour que vous puissiez écouter les enfants, les jeunes et les associer à la prise des décisions en vue de réimaginer le monde après la COVID-19, dans ce monde qui connait le réchauffement climatique », a déclaré, la Ministre du genre femme famille et enfant. 

Pour Gisèle Ndaya la date du 20 novembre est pour la communauté un moment idéal pour se rappeler « notre détermination collective à agir efficacement pour la promotion des droits de l’enfant ».

La ministre a notamment révélé qu’une crise humanitaire se profilait à l’horizon et touchera des milliers d’enfants. Pour elle, il faudra tout mettre en œuvre pour améliorer les conditions de vie des enfants :

« Chers compatriotes, une crise de la survie de l’enfant se profile, car ceux-ci sont plus exposées aux risques de famine et des maladies. Le manque d’une autre option plonge nos enfants dans la délinquance qui se manifeste dans les phénomènes tel que Bombé (une nouvelle drogue consommée par les jeunes). Ensemble, nous devons combattre un tel phénomène et veiller à ce que l’accroissement de notre budget améliore les conditions de vie de nos enfants ».

Elle a aussi interpellé les enfants, notamment, en ce qui concerne le changement climatique :

« Si généralement, il est admis que l’activité humaine est la principale cause du changement climatique, chers enfants, par votre créativité et votre dynamisme, vous pouvez changer le monde dans lequel nous vivons. Briser les engrenages qui, à coup sûr, détruisent la biodiversité nécessaire à la survie de notre planète, grâce à des bénéfices immenses ».  

En RDC, la journée internationale de l’enfant est commémorée sous le thème : « Je m’engage et j’agis avec ma communauté aux enjeux climatiques et environnementaux ».

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner