Goma : l'UNESCO prévient sur les risques à ne pas former les adolescents sur leur santé sexuelle et reproductive

Plusieurs adolescents en RDC ne bénéficient pas d’un accompagnement adéquat en termes de santé sexuelle et reproductive, qui a des conséquences énormes sur leur avenir notamment  des grossesses précoces, en passant par des avortements provoqués jusqu’à la contamination par le VIH : SIDA. Ce constat a été fait la semaine dernière par l'UNESCO, qui a formé des inspecteurs concepteurs des programmes efficaces pour réduire le comportement à risque chez les jeunes et répondre à ce problème. Selon cette structure des Nations unies, les conséquences sont parfois irréversibles.  

Pour Jolie Masika, experte de l’UNESCO, nombreux sont des adolescents qui se font des idées fausses sur la puberté et la fécondité. Leur communiquer une bonne information, à temps, est une aide très précieuse :  

« Même certaines études comme les MICS démontrent clairement que le taux de nouveaux cas de contamination de VIH continue à être élevé surtout au niveau des adolescents ». 

 Selon elle, si les jeunes ne sont pas informés, ils risqueront d’hypothéquer leur avenir.  

« Plus nous les informons, nous nous rendons compte que même l’âge du premier rapport sexuel recule »,  a-t-elle soutenu.   

La chefferie d’antenne éducation à la vie familiale à la direction de l’EPST au Nord Kivu 1, Nathalie Kahimba  précise pour sa part que dans les écoles où le programme d’éducation à la vie familiale est donné, le changement est perceptible. Elle parle de zéro cas de grossesse.  

« Je peux parler de l’Institut Luapula pour l’année 2018-2019, pourtant les années précédentes avant le cours d’éducation à la vie familiale, ils enregistraient même trois grossesses au premier trimestre pour les enfants de 1ère et 2eme secondaire, donc 7eme et 8eme. Sur ordre du ministère de l’EPST, aucun enseignant non formé sur la transmission de ces notions ne peut les enseigner », a rappelé Nathalie Kahimba.  

Elle demande aux inspecteurs formés d’accélérer la formation des enseignants afin que tous les élèves puissent en bénéficier.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner