Insécurité au Nord-Kivu : le HCR s'inquiète de la situation des réfugiés

« La situation sécuritaire reste très complexe ces derniers temps dans la région (Nord- Kivu) et affecte les réfugiés et l’ensemble des communautés locales », a affirmé vendredi 3 décembre la chef du bureau, sous délégation du Haut-commissariat pour les réfugiés (HCR) à Goma, Jackie Keegan.

Selon ce fonctionnaire des nations unies, certains réfugiés sont non seulement menacés mais aussi exposés à toute sorte de dangers en raison du mauvais climat sécuritaire actuelle dans la région du Nord-Kivu. 

Jackie Keegan affirme que d’une part « certains réfugiés sont victimes des fausses accusations ou des suspicions liées à la situation sécuritaire » et d’autre part « certains ne respectent pas les consignes liées à leurs statuts ».

Pour éviter les fausses accusations et les suspicions envers les réfugiés, elle appelle toute la communauté à la prudence et à vérifier chaque fois auprès du HCR ou de la commission nationale pour les refugies CNR, les informations reçues concernant les réfugiés.

D’après Jackie Keegan, sur environ 500.000 réfugiés que compte la RDC, le Nord-Kivu héberge, à elle seule, au moins 200.000 réfugiés Rwandais qui vivent dans les communautés depuis vingt ans maintenant.

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner