Butembo : sensibilisation des jeunes sur la présence des troupes ougandaises en RDC

Le conseil local de la jeunesse a organisé une conférence débat samedi dernier pour sensibiliser des jeunes de Butembo sur les différentes stratégies mises en place par le gouvernement congolais pour combattre l’insécurité dans la région de Beni et de l’Ituri. Au cours de cette rencontre, cette structure a également échangé sur l’arrivée des troupes ougandaises sur le sol congolais. 

 Animée par certains enseignants d’universités, invités comme experts, cette conférence a réuni les leaders  des associations des jeunes. 

 Selon cette ONG, l'objectif était de dissiper tout malentendu sur la présence des militaires ougandais pour que  chacun adopte une attitude responsable.   

Le conseil  urbain de la jeunesse a encouragé tout d’abord les efforts du gouvernement congolais dans la pacification de la région. Au regard de la présence des troupes ougandaises sur le sol congolais, les jeunes ont été appelés à être objectifs dans leurs réactions. Car pour cette structure des jeunes,  le souci majeur est la restauration  de la paix. 

Le président de la  jeunesse  de Butembo, Franck Mukenzi appelle à son tour  les dirigeants congolais à demeurer vigilants pour éviter les violations des droits de l’homme en cette période :  

« Aujourd’hui nous nous sommes dit, comment est-ce  qu’il faut qu’on comprenne cette arrivée de ces troupes ougandaises. Il ne fallait pas qu’on se réveille en se posant des questions par ce qu’il s’agit des ougandais. Pour nous, c’est déjà une solution avec un côté positif et négatif. Il ne faut pas qu’on soit dans le fanatisme, on est là pour chercher la paix ». 

 Le professeur Kahindo Muhesi, politologue, qui a parlé de  l’impact de cette présence des militaires ougandais dans la région,  a demandé aux jeunes d’avoir une attitude critique et responsable. 

« J’ai montré le fait que les troupes ougandaises, comme elles connaissent la région, elles partagent  la frontière avec le Congo, pourraient facilement savoir le mode opératoire des ADF et grâce à leur logistique pourraient facilement les localiser, et même au besoin leur couper la chaine d’approvisionnement, pourquoi pas infiltrer leur renseignement. Il était important que les jeunes soient sensibilisés pour qu’ils ne soient pas des applaudisseurs des discours de politiques, mais qu’ ils soient en mesure de regarder en face ce qui va se passer et au besoin demander des comptes et faire leur propre évaluation en terme de restauration de la paix et de la sécurité lorsque les troupes ougandaises seront en train de prester », a- t- il soutenu. 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner