RDC : Félix Tshisekedi promet la prison à tous les détourneurs avérés des fonds du projet Tshilejelu

« Je suis venu pour m’enquérir de près ce qui se passe, savoir s’ils ont travaillé ou non. S’ils n’ont pas travaillé, qu’ils me donnent des explications convaincantes. Sinon ils iront en prison », a menacé le Président de la République, Félix Tshisekedi, à son arrivée mardi 28 décembre soir à Kabinda dans la province de la Lomami.

Le Chef de l’Etat est arrivé à Kabinda autour de 20h55’, après que son cortège a parcouru un tronçon de calvaire de Mbuji-Mayi en passant par Ngandajika Munyengie et enfin Kabinda.

Dans son meeting devant une foule nombreuse qui l’attendait la nuit à l’esplanade du gouvernorat de province, Félix Tshisekedi a exprimé son inquiétude à la suite des travaux du projet Tshilejelu et promet des sanctions sévères aux détourneurs.

« Mes frères me demandent l’état d’avancement du projet Thilejelu. Je suis venu ici pour m’enquérir de près de la situation. Je suis venu savoir s’ils ont travaillé ou pas. S’ils n’ont pas travaillé, qu’ils me fournissent des explications convaincantes. Sinon ils iront en prison, surtout si le détournement est avéré, c’est déjà un problème », a affirmé M. Tshisekedi.

Il promet d’abord de poser la question au gouverneur et à ceux qui étaient chargés de faire le suivi des travaux Tshilejelu.

« Chers Papa, et chères Mamans, sachez que le Congo que je voudrais voir aujourd’hui, c’est le Congo qui s’occupe d’abord du peuple. Je ne veux pas que ceux qui ont la charge de gérer le pays, les provinces, les territoires et autres entités détournent l’argent au détriment du peuple. C’est fini », a tranché Félix Tshisekedi.

Parti de Mbuji-Mayi en début de journée, le Président de la République a souhaité un voyage routier afin de se rendre compte de l'état de déliquescence de ce tronçon d'une centaine de km, renseigne la presse présidentielle.

A Kabinda, il s'est entretenu avec des leaders religieux et politiques locaux. Félix Tshisekedi a assuré cette population de sa ferme détermination à développer les infrastructures de base à travers son programme.

Il a aussi décliné sa vision basée sur la réduction de la pauvreté et les inégalités en provinces. Plusieurs personnalités politiques, toutes tendances confondues, ont fait le déplacement de Kabinda pour ovationner le Président de la République, une première pour cette province d'accueillir sur ses terres un Chef de l'Etat.

Le Président Félix Tshisekedi avait lancé le 17 mars 2021, les travaux de modernisation et de réhabilitation des voiries urbaines à travers deux projets, rapporte la Cellule de communication de la Présidence de la RDC. Le Premier projet pilote dénommé «  Tshilejelu » lancé sur l’avenue Terre jaune dans la périphérie Est de la capitale  dans la commune de N’sele consiste en  la réhabilitation et la modernisation d’un réseau de 40 kms de voirie dans la ville de Kinshasa, en raison de 10 km pour chacun des 4 districts urbains.

A Mbuji-Mayi, dans le Kasaï-Oriental, le projet Tshilejelu a été lancé samedi 27 mars. Il vise la réhabilitation et modernisation de 25 kms d’infrastructures routières de la ville de Mbuji-Mayi. Ce projet va permettre de réduire l’insécurité constatée ces derniers jours dans la ville de Mbuji-Mayi, a déclaré le maire de la ville au cours de cette cérémonie. Il concerne onze artères principales dont nombreuses sont très délabrées.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner