Beni : reprise des activités sur fond des tensions

 La vie a repris son cours normal ce mardi 25 janvier, à la suite des manifestations de colère, du lundi 24 janvier, des jeunes de mouvements citoyens et des groupes des pressions. 

 Des échauffourées ont opposé forces de sécurité congolaises aux manifestants qui réclamaient du gouvernement, la fin de l’état de siège, qu’il juge « inefficace », au regard de la persistance des tensions armées  dans la région de Beni. 

Le quartier commercial de Matonge qui était désert le lundi, est de nouveau animé comme à l'accoutumée. La situation est identique au petit et grand marché central de Kilokwa où toutes les activités tournent normalement. 

 Par ailleurs, dans la partie ouest de la ville, notamment dans les quartiers Kangayembi et Bas-Congo, certaines barricades sont encore visibles et les forces de l’ordre maintiennent leur dispositif sécuritaire pour empêcher d’autres manifestions. 

 La police parle de trente-quatre personnes interpellées lors de cette manifestation dont vingt-quatre sont déjà libérées tandis que dix sont encore entre ses mains. 

 Leurs auditions se poursuivent, indique la police.  Cependant, elle déplore la perte en vie humaine enregistrée parmi les manifestants dans le quartier Kanzuli ainsi que l’incendie d’une moto. 

 Dans son message le lundi, le porte-parole et conseiller spécial du gouverneur du Nord-Kivu, le général de brigade Sylvain Ekenge a appelé les jeunes au calme. Le général de brigade Sylvain Ekenge les a encouragés à s'engager pour un dialogue sincère avec les autorités afin d'échanger sur leurs préoccupations.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner