Haut-Katanga : psychose à Mitwaba à la suite de la présence d’une centaine de miliciens Bakata Katanga

La population du chef-lieu du territoire de Mitwaba dans le Haut-Katanga vit, depuis le week-end du 28 janvier, dans la psychose et la peur, à la suite de la présence dans leur milieu d’une centaine de miliciens Bakata Katanga de Kyungu Mutanga Gédéon. Ces derniers sont venus depuis annoncer à l’autorité territoriale leur intention de hisser le drapeau de leur mouvement dans le cadre de l’autodétermination.

Des sources sur place renseignent que la population était surprise de voir les miliciens du Seigneur de guerre Kyungu Mutanga Gédéon chantant se diriger vers le bureau du territoire armes à feu et armes blanches à la main.

Ce qui a semé la panique obligeant certaines personnes à fuir leurs villages. D’après les premières informations, ces miliciens près de 90 venaient se rendre et déposer les armes.

La joie de la population était de courte durée car au fur et à mesure les miliciens quittaient la brousse par vague le mobile de leur présence changeait. Cela a cédé la place à des revendications.

Ils étaient porteurs de deux lettres signées par leur leader Kyungu Mutanga Gédéon adressées respectivement à l’administrateur du territoire de Mitwaba et au Président de la République avec comme objet proclamation de l'indépendance du Katanga.

Il informe qu’à l’arrivée de ses éléments il sera question de hisser le drapeau de leur mouvement dénommé Mira Mouvement des indépendantistes et révolutionnaires africains.

Cette situation a poussé les autorités locales à tenir un conseil de sécurité. Même si rien n’a filtré de cette rencontre, nous apprenons que les autorités locales sont débordées car ne sachant pas comment prendre en charge ces miliciens.

Des sources locales indiquent que depuis qu’ils sont là, ils n’ont dérangé personne. Ce qui n’empêche pas les habitants d’avoir peur car ils ne savent pas de quoi seront faites les heures qui suivent en se rappelant de ce que ces miliciens sont capables de faire. Allusion faite à la période sombre pendant laquelle, ce territoire était à feu et à sang.

Présente dans le groupe, la femme de Gédéon Kyungu Mutanga a indiqué que ces hommes ne sont pas venus pour faire la guerre. Ils sont pour la paix et Gédéon ne veut pas que le sang coule. Leur destination finale est la ville de Lubumbashi.

Elle a aussi appelé ceux qui ont fui leurs villages et qui ont trouvé refuge en brousse à regagner leurs maisons. Plusieurs sources renseignent aussi que leur leader est attendu à Mitwaba centre sans en donner le jour.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner