Clôture du forum intergénérationnel : les jeunes proposent la « modification de loi électorale »

Les jeunes participants au forum intergénérationnel à Kinshasa, du 1er au 3 février, ont affirmé que la loi électorale actuelle devrait être modifiée. Ils proposent que soit abrogée la disposition légale qui permet à un candidat de se présenter à plus d’un poste à la fois. Pour eux, il faut « un candidat, un poste électif ». 

Ces jeunes souhaitent que, contrairement aux cycles électoraux précédents, lors des prochaines échéances, que personne ne soit candidat à plus d’un poste. Le président du conseil provincial de la jeunesse du Haut-Lomami, Célestin Kibambe affirme que pour les participants au forum intergénérationnel, cette recommandation vise à lutter contre le népotisme en politique.

« Dans les recommandations que nous avons faites, nous avons suggéré de revoir notre loi électorale qui, dans sa conception, laisse la possibilité aux politiques de se présenter à tous les postes. Quelqu’un peut être candidat député national, candidat président de la République, candidat aux élections sénatoriales, candidat aux élections de gouverneur, candidat, candidat, candidat…Du reste, lorsqu’une telle personne est élue, et qui s’est présentée partout, bien sûr avec, soit, cousin, nièce, tante, oncle, neveu, comme suppléants, à qui il laisse le pouvoir », a déploré, Célestin Kibambe. 

Pour ces jeunes, poursuit-il, cette pratique impact négativement sur la gestion de certaines provinces du pays :

« L’exemple de ma province, nous avons des gens qui ont été élus à tous ces postes-là, qui malheureusement, nous ont laissé des gens qui ne répondent pas au bien-être de la communauté. Et voilà, c’est le souhait le plus ardent de voir, les gens limités à postuler un seul poste ».

Le forum intergénérationnel avait pour objectif de mettre en place un cadre de dialogue permanent entre les jeunes congolais et les autorités nationales. Il a été initié par le comité national de la Charte de la jeunesse de l’Union africaine et de la présidence de la République, appuyé par l’Union européenne en République démocratique du Congo.

Le dialogue intergénérationnel avait été lancé le mardi 1er février à Kinshasa par l’ambassadeur de l’Union européenne en République démocratique du Congo, Jean-Marc Châtaigner. 

Les délégués de plusieurs structures de jeunes de la RDC et de quelques pays d’Afrique, tels que le Sénégal et le Tchad, ainsi que les acteurs politiques et sociaux de la RDC, ont pris part à cette rencontre.
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner