Effondrement du pont Lutchurukulu entre le Maniema et le Sud-Kivu

La commune rurale de Kalima dans le territoire de Pangi dans la province du Maniema est coupée de Kindu- Shabunda et Goma. Ceci fait suite à une forte pluie diluvienne qui s'est abattue dans cette commune rurale et dans le secteur des Beia dans la nuit du dimanche à lundi 31 janvier. Plusieurs maisons d'habitations et ponts sont sous l'eau. Il s'agit notamment du pont Lutchurukulu sur la route nationale numéro 32, reliant la commune rurale de Kalima de Kindu à Shabunda dans le Sud-Kivu, qui a cédé.

Le président de la société civile locale, Abbe Dieudonné Kapolo, demande le secours des autorités à tous les niveaux, des ONG et hommes de bonne volonté.

Selon lui « le bilan provisoire pour des maisons endommagées ou emportées s'élève à plus de 100 maisons et il ya aussi des pertes des effets de la maison : lit et consorts. Les gens ont passé la nuit à la belle étoile et les familles d'accueil sont débordées depuis hier. Il y a aussi des infrastructures d'intérêt public qui ont été touchés. Par exemple la route nationale numéro 32, qui relie Kindu à Shabunda dans le Sud-Kivu, a été coupé. » 

Abbe Dieudonné Kapolo précise que « le pont de Lutchurukulu a été coupé, endommagé complètement et c'est ce pont qui fait la charnière entre le secteur des Beia et la commune de Kalima. Ce pont est d'intérêt très capital puisque c'est de l'autre côté que se trouve l'aéroport de Kalima. En plus de cela, les gens vont aux champs de l'autre cote. Et puis les produits de première nécessité, les denrées alimentaires viennent du secteur des Beia spécialement sur la route de Lubile et sur la route de Pangi. Mais de l'autre côté aussi, il y a un autre grand caniveau qui nous relie à kindu de Kisula où il y a eu aussi un autre pont qui a cédé aussi. Donc, pratiquement nous sommes coupés est de Kindu, de Shabunda, de Goma et de Bukavu avec ses incidents. »

Depuis lors, pour traverser ces ponts, les personnes qui quittent leurs champs sont obligées de payer 100 francs congolais. A cette situation vient s'ajouter encore les difficultés de survie au niveau de Kalima, a fait savoir abbé Dieudonné Kapolo, président de la société civile locale.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner