RDC : 5 personnes tuées par les militaires à la limite de Ituri et du Nord-Kivu

Cinq personnes, dont un policier, ont été tuées par balles dimanche 13 février par des soldats de Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) à Luna, à la limite des provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, sur la Route nationale numéro 4. Une incompréhension entre le commandant des troupes en partance pour l’Ituri et les agents commis au poste de contrôle de Luna serait à la base de cet incident dramatique, souligne l'armée.

L’incident a eu lieu aux environs de 10 heures du matin, dimanche, au poste de contrôle de Luna à la limite des provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. Le porte-parole des opérations Sokola 1 grand Nord, capitaine Anthony Mwalushayi, explique qu'il s’agit de soldats FARDC ayant quitté Beni pour Bunia dans le cadre des opérations contre les ADF qui ont ouvert le feu sur ordre de leur commandant. Il y a eu trois personnes tuées sur le coup (un policier et deux civils) ainsi que des blessés. Deux d'entre eux sont morts plus tard des suites de leurs blessures.

 Le capitaine Anthony Mwalushayi explique :
« L’incident est arrivé au moment où il y a eu un colonel qui convoyait les militaires pour aller dans les opérations qui sont à Bunia. Très tôt matin, il a pris la direction de Bunia. Arrivé au niveau de Luna à la barrière, il y a eu des incompréhensions au moment où ils échangeaient avec les gens qui étaient à la barrière. Il a donné l’ordre et ses militaires ont ouvert le feu. Mais malheureusement, ils ont ouvert le feu en désordre et nous avons déploré sur place la mort d’un policier et aussi du côté civil nous avons déploré deux morts ».

Cette situation a provoqué une vive tension dans la région. Des habitants, qui pensaient à une nouvelle attaque des ADF, ont commencé à vider les lieux. 
De son côté, l’armée a annoncé l’arrestation de l’officier militaire ayant donné l’ordre de tirer; sur instruction du commandant des opérations Sokola 1, le général de brigade, Bertin Mputela. 
Selon des sources locales, un calme relatif est revenu dans la zone. 
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner