Tshopo : plaidoyer pour la restauration de l’écosystème et la lutte contre le changement climatique

Les femmes de la province de la Tshopo ont été appelées mardi 8 mars à s’impliquer pour la restauration de l’écosystème et la lutte contre le changement climatique. Le message a été transmis à l’occasion de la célébration de la journée de lutte pour les droits de la femme. 

Un grand défilé a été organisé sur les artères de la ville de Kisangani à l'occasion de cette journée. Plusieurs centaines des femmes venues des associations féminines, partis politiques et autres organisations ont répondu présentes à cette activité. 

La ministre provinciale du Genre, famille et enfant, Albertine Likoke a plaidé pour l’appui aux femmes pour  qu’elles s’impliquent dans la restauration de l’écosystème et la lutte contre le changement climatique. 

Pour le ministre provincial des Finances,  Elias  Eyengeme, représentant l’autorité provinciale, le 8 mars ne doit pas être réduit à une simple fête mais cette date doit se caractériser par de grandes réflexions. 

« Je reste convaincu que les femmes de la Tshopo vont s’assumer efficacement pour concevoir à la fois leur autonomisation, l’égalité des sexes et  leur participation volontaire à la lutte pour l’amélioration  de l’écosystème en vue d’assurer un avenir durable à la province de la Tshopo ». 

Le gouvernement provincial a annoncé la programmation d’enregistrement gratuit des mariages civils dans la ville de Kisangani au cours de ce mois de mars. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner