Nord-Kivu : les habitants de Kididiwe réclament la reconstruction d’infrastructures de base

Les agriculteurs de Mayangose à Kididiwe plaident pour la construction des écoles dans cette zone pour la bonne éducation de leurs enfants. Ce grenier de la ville de Beni, jadis bastion des rebelles de Allied democratic forces (ADF), est actuellement sous le contrôle des forces armées de la RDC (FARDC). Les activités agricoles y ont repris, a témoigné jeudi 10 mars Nestor Paluku, président des cultivateurs de Mayangose dans le Kidiway. 

La vie a repris son cours normal depuis plus d'une année dans cet ancien bastion ADF. Nestor Paluku salue la construction d’une chapelle dans la zone et d’un centre de santé par les militaires FARDC. Bien que ce dernier nécessite un appui en médicaments, au regard du besoin local. Actuellement, plus de cinq mille cultivateurs s’y rendent pour effectuer leurs activités, et deux cent cinquante familles y habitent. 

Nestor Paluku estime que le retour d’un nombre important des habitants nécessite la construction de certaines infrastructures nécessaires : 

 « A Kididiwe vraiment, le nombre de cultivateurs a sensiblement augmenté. Ils vivent bien et rendent aisément leurs travaux champêtres et les produits champêtres y proviennent sans aucun problème. Ceux qui vivent actuellement sont plus de deux cent cinquante ménages. Compte tenu du nombre d’enfants qui s’y observe, il nous faut une école. Mais aussi un marché car un espace y est déjà prêt. Il ne reste que le lancement des activités. Mais aussi il nous faut de l’eau propre pour que le milieu se développe. Nous vivons vraiment en franche collaboration avec les militaires ». 

Depuis le mois de novembre dernier, une base militaire construite sur fonds propres de la MONUSCO avait été remise aux FARDC à Kididiwe, en vue d'y restaurer l'autorité de l'Etat, et assurer la protection des civils. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner