Marie-Josée Ifoku : « J’ai constaté, chez nous les femmes, un manque d’unité et de solidarité »

« Ce que j’ai constaté chez-nous, les femmes aussi, c’est ce manque d’unité et de solidarité », a déclaré mardi 22 mars Marie-José Ikofu, la candidate malheureuse à la Présidentielle de 2018. Elle s’est ainsi exprimé lors des échanges que la Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU en RDC, Bintou Keita, a accordé à une cinquantaine de femmes leaders congolaises dans les domaines politiques et des médias ainsi que de femmes leaders d’opinion. 

Pour Mme Ifoku, le manque d’unité et de solidarité est « la plus grande faiblesse » des femmes. 

Cependant, Marie-Josée Ifoku reconnait que la femme en Afrique, particulièrement au Congo, est responsable dès le bas-âge par rapport au jeune garçon. 

« C’est la jeune fille qu’on a tendance à envoyer, à demander de prendre soin des siens, de ses frères et sœurs. Donc, dès le bas-âge, la jeune fille est déjà responsable. Tout ce qui lui reste, c’est en grandissant, travailler sur ses compétences, renforcer ses capacités », a-t-elle fait savoir. 

Pour sa part, la cheffe de la MONUSCO, Bintou Keita, a énuméré des vertus dont devraient faire preuve des femmes leaders dans tous les domaines, notamment celui de la sphère politique. 

Elle a parlé de : 

  • La bravoure 
  • La détermination 
  • L’innovation 
  • Le sens d’écoute 
  • La solidarité 
  • La considération des autres. 

« La politique, ce ne sont pas simplement les élections. C’est, au quotidien, comment est-ce qu’on fait la politique de la cité, la politique dans son village, la politique dans sa commune, la politique dans les différents domaines de la vie au quotidien », a souligné Bintou Keita. 

Journaliste de profession, Chantal Kanyimbo a, quant à elle, insisté sur les atouts des femmes : 

« On a des atouts extraordinaires, naturellement. On a tellement des qualités qu’en fait, améliorer le leadership féminin, c’est juste, travailler sur les dispositions naturelles qui se trouvent dans la femme pour pouvoir l’aider à assurer son leadership. » 

Les échanges entre Bintou Keita et les femmes ont duré plus de deux heures. Le cadre choisi était la salle Town Hall d’Utex II à Kinshasa, sous le thème : « Améliorer le leadership féminin en RDC ». 

Pour Bintou Keita, la rencontre était une suite d’un programme amorcé en novembre 2021, en prévision des échéances électorales de décembre 2023. 

Un vœu général s’est dégagé de cette rencontre : organiser ce genre d’échanges et les élargir à d’autres catégories de femmes leaders de la RDC.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner