Beni : 20 000 familles déplacées en situation difficile à Oicha


Plus de vingt mille familles déplacées vivent difficilement à Oicha, chef-lieu du territoire de Beni. Il s’agit d’abord de sept mille familles qui ont fui les ressentes attaques dans plusieurs localités du territoire de Beni au Nord-Kivu, et Irumu (Ituri). A ceux-là, s’ajoute quatorze mille autres déplacés qui sont arrivés sur place depuis bien longtemps. Ces derniers n’ont reçu qu’une seule fois l’assistance de la part de l’ONG "Bon Samaritain" jusqu’à ces jours.  

Le bourgmestre adjoint de Oicha, Jean de Dieu Kambale Kibwana, attire l’attention du gouvernement et tous ses partenaires humanitaires sur la misère des déplacés :

« La situation générale de déplacés, c’est que nous avons d’abord un mouvement pendulaire. Parce qu’il y a des déplacés qui arrivent d’autres aussi qui y quittent parce qu’on est presque quadrillés par les ennemis. Vous savez, il n’y a que l’agglomération de Oicha si on peut le dire ainsi qui reste si protégée par le service de sécurité. Au nord, au sud, à l’est et à l’ouest, il y a toujours des mouvements d’ennemis qui circulent de ce côté-là. »  

Dans la zone, il y a quatre sites de déplacés : deux pour les bantous et deux pour les pygmées. Il y a aussi d’autres déplacés qui se trouvent dans des familles d’accueil, a-t-il précisé. 

Il a par ailleurs invité certaines ONG à leurs venir en aide :

« D’une manière générale, la situation est encore précaire parce que vous voyez quand on est déplacé, on ne sait pas comment on peut vivre. La porte est encore ouverte pour toutes les organisations qui peuvent en aide à ces déplacés à tous les niveaux, dans tous les moyens. Ce nombre c’est un nombre d’un intervalle de deux mois. Mais il y a encore beaucoup d’autres. » 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner