RDC : la Haute cour militaire se prononcera vendredi 24 juin sur sa compétence ou non de juger François Beya

La Haute cour militaire rendra son arrêt avant-dire droit vendredi 24 juin courant sur sa compétence ou non de juger François Beya, ancien conseiller spécial du chef de l’Etat en matière de sécurité.

Dans son audience de vendredi 17 juin à la prison centrale de Makala, elle a pris en délibéré la cause, opposant le ministère public au prévenu et à ses coaccusés. 

Cette juridiction militaire devra également se prononcer sur la mise en liberté provisoire des prévenus, sollicitée par leurs avocats, pour raison de santé. 

A cette audience consacrée aux répliques et contre répliques entre le ministère public et les parties prévenues, l'Auditorat militaire a requis le rejet total des mémoires uniques de la défense. 

Selon lui, la Haute cour militaire doit reconnaître sa compétence dans cette affaire par le fait d'une connexion des infractions entre les prévenus, s'appuyant sur une des accusées, membre de l'ordre des héros nationaux Patrice-Emery Lumumba-Laurent-Désiré Kabila.  

Concernant la santé de François Beya, l’Auditorat militaire a estimé qu'il peut solliciter l'autorisation de se faire soigner tout en étant en détention. Un argument qui n'a pas convaincu la défense. Il revient aux juges de cette composition de trancher à la prochaine audience. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner