Rutshuru : près de 800 enfants séparés de leurs familles à la suite des combats (CICR)

Environ 800 enfants sont séparés de leurs familles dans territoire de Rutshuru (Nord-Kivu), à la suite des  affrontements opposant l’armée congolaise au M23, indique le CICR, dans un communiqué de presse publie ce vendredi 24 juin. Le CICR se dit préoccupé par un nombre croissant de demandes de recherche des membres de familles dispersés, tant au niveau de la RDC qu’en Ouganda. Il évoque les défis sécuritaires qui ne facilitent malheureusement pas les recherches et les réunifications familiales.

 

Les combats qui opposent les deux belligérants  à Rutshuru ont suscité un vent de panique et les familles se sont dispersées alors qu’elles tentaient de fuir, souligne le CICR. 

 

Selon cette organisation internationale, à la suite de ces violents combats, de nombreuses personnes demeurent sans nouvelles de leurs proches dont elles ont perdu la trace. 

 

Ce qui suscite un nombre important de demandes de recherches de familles dispersées.

 

Pamela Ongoma, responsable du programme de rétablissement des liens familiaux du CICR en RDC, qualifie  la situation de tragique particulièrement pour les enfants, les personnes âgées, les personnes en situation de handicap et les malades.

 

Pour tenter de réunifier les familles, le CICR et la Croix rouge RDC ont mis en place un dispositif de réponse. Ce dispositif permet d’offrir des appels téléphoniques gratuits aux personnes déplacées et séparées de leurs proches. 

 

Pour ce faire, des cabines téléphoniques, dites, ‘’ porteuses d’espoir’’ sont donc installées dans les zones de refuge.

Depuis le mois de mars, au moins 155 enfants non-accompagnés ont pu être réunifiés avec leurs familles grâce à ces appels gratuits. Alors que beaucoup d’autres demandes de recherche d’enfants non accompagnés, refugiés en Ouganda en quête de leurs parents, sont reçues par les équipes du CICR.

La situation sécuritaire volatile dans la région ne facilite pas les recherches et les réunifications familiales, déplore cette organisation internationale.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner