Maï-Ndombe : affrontements entre les communautés Teke et Yaka à Kwamouth

Depuis dimanche 24 juillet, les Teke, autochtones de Kwamouth dans la province du Maï-Ndombe, chassent les populations non autochtones, principalement les Yaka. Des affrontements ont occasionné plusieurs dégâts matériels. L’administrateur de ce territoire, qui relate les faits, en appelle au calme.

Entre la nuit du dimanche dernier jusqu’à ce lundi, de violentes altercations sont signalées entre ces deux communautés dans le groupement Bateke Sud, territoire de Kwamouth. Ces vives tensions, selon des sources concordantes, sont perceptibles dans plusieurs coins, notamment dans la cité de Kwamouth ainsi que dans les villages Dumu, Ngambomi, Masiambe et Nzeme.

Des maisons sont incendiées, des boutiques et biens de valeurs pillés. Et toute personne qui n’est pas de la tribu teke, doit obligatoirement quitter le territoire. Plusieurs blessés sont aussi enregistrés, ont poursuivi les mêmes sources.

L’administrateur du territoire de Kwamouth, Crispin Mwadi, explique :

« Il y a un conflit ethnique entre les Tekes et les Yakas. C’est sur les redevances coutumières. Ils avaient signé des conventions qu’ils devaient donner un sac de maïs a la récolté. Les chefs coutumiers tekes, maintenant, ils ne veulent plus respecter cette convention. Ils sont allés au quintuple. »

 Alors, les exploitants manifestent leur mécontentement. « C’est comme ça que les Tekes se sont révoltés pour saccager les non originaires », a-t-il poursuivi, demandant « à la population teke de ne pas vexer tout le monde. Chacun est libre de vivre partout où il veut comme le dit la constitution. »

Une réunion du conseil de sécurité a été convoquée d’urgence à Inongo, chef-lieu de la province du Mai-Ndombe pour tabler sur la restauration de l’autorité de l’Etat et la cohabitation pacifique dans cette partie du pays.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner