RDC : le gouvernement annonce la réévaluation du plan de retrait de la MONUSCO

Le Chef de l'Etat a instruit le gouvernement de diligenter une réunion avec la MONUSCO en vue de « réévaluer le plan de son retrait convenu en vertu de la résolution 2556 du Conseil de sécurité », a indiqué dans un communiqué, lundi 1er aout, le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya.

La décision a été prise à l'issue de la réunion de crise présidée par Félix Tshisekedi dans la soirée de lundi à la Cité de l'UA, autour des présidents des deux chambres du Parlement, le Premier ministre ainsi que les membres de la commission spéciale du gouvernement déléguée dans la province du Nord-Kivu.

Cette décision est consécutive aux manifestations contre la MONUSCO au Nord-Kivu et à la fusillade au poste frontière de Kasindi impliquant les casques bleux, a indiqué le porte-parole du gouvernement. 

Depuis quelques jours, la population dans la partie Est du pays demande clairement le « départ de la MONUSCO de la RDC ».

La Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU en RDC, Bintou Keita, et le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde, avaient procédé mercredi 15 septembre à Kinshasa, à la « signature du Plan de transition pour le départ échelonné de la MONUSCO », de la République démocratique du Congo (RDC). 

 Selon elle, ce document contient « dix-huit jalons et beaucoup d’indicateurs qui expliquent comment le travail doit être fait, donc mis en œuvre pour qu’à un moment donné, la MONUSCO puisse partir de façon graduelle, responsable et durable de la RDC ». Ce plan, endossé par la suite par le Conseil de sécurité de l’ONU, prévoit ce retrait à l’horizon 2024.    

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner