Ituri : « Tant qu’il y aura des messages de haine, les groupes armés continueront à se révolter contre d’autres communautés » (ONG ACRA)

L’association congolaise pour la recherche académique (ACRA) a appelé, lundi 29 aout,  les jeunes de l’Ituri à bannir les propos incitant à la haine.

« Le problème entre les communautés affecte la province de l’Ituri. Tant qu’il y aura des messages de haine, les groupes armés continueront à se révolter contre d’autres communautés », a déclaré le coordonnateur d’ACRA, Jean-Claude Ipungu, lors de la clôture lundi, d’une formation des jeunes sur les techniques de sensibilisation communautaire et de collecte de données.

Cette formation de 3 jours a réunie septante-deux jeunes animateurs de terrain et leaders communautaires.

Apres leur formation, ces jeunes ont pour mission, non seulement de sensibiliser les communautés ethniques sur l’importance du vivre-ensemble et de la paix, mais aussi d’appeler ceux qui ont pris les armes à rejoindre le programme de Désarmement, démobilisation, relèvement communautaire et réinsertion (DDRC-S).

« Le programme DDRC-S ne peut pas commencer, car il doit se faire au sein des communautés. Mais si les communautés ne s’entendent pas, elles vont continuer à s’entretuer. C’est pourquoi, il faut amener un autre type de message, celui de la paix. Ceux qui doivent véhiculer ces messages de paix, ce sont les membres de nos différentes communautés » a estimé  le coordonnateur d’ACRA, Jean-Claude Ipungu.

Pour lui, les jeunes ont un rôle à jouer dans le processus de paix en Ituri :

« Les jeunes de l’Ituri doivent bannir les discours de haine qui sèment la division au sein de leurs communautés et contribuer au processus de paix dans cette province déchirée par les conflits armés ».

Jean-Claude Ipungu a dit à ce groupe des jeunes de l’Ituri que sans la paix, il n’y aura pas de développement dans leur province.

« Pour qu’on parle du développement de l’Ituri, les gens doivent d’abord cohabiter ensemble, ils doivent se pardonner. Sinon, le programme DDRC-S ne pourra pas démarrer. Raison pour laquelle, on nous a donné la mission de former les jeunes, les leaders communautaires sur comment faire la sensibilisation communautaire, comment résoudre les conflits communautaires », a conclu le coordonnateur d’ACRA.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner