EPST : les enseignants de Kikwit divisés sur la grève de leur Intersyndicale


Le mouvement de grève lancé par l’Intersyndicale de l’EPST Kwilu2 ne fait pas l’unanimité à Kikwit.

Le Syndicat national des enseignants des écoles conventionnées catholiques (SYNECAT) et le Syndicat national de l'enseignement privé (SYNEP) ont décidé, vendredi 9 septembre, de le boycotter.

A l’occasion, ces structures ont appelé leurs membres de poursuivre avec les cours.

Le président provincial de l’Intersyndicale de l’EPST Kwilu2, Erasme Novele a jugé cette grève inopportune car n’ayant pas reçu aucune approbation au niveau nationale.

Selon un parent habitant la ville de Kikwit, cette semaine finissante, les enseignements se sont déroulés normalement dans plusieurs écoles de la ville :

« A Sadisana, tous les enseignements se donnent comme il se doit. Les enseignants sont là, à l'ITPK et dans d'autres écoles. Donc, dans beaucoup d'écoles, les enseignements se donnent malgré ce mot-là de la grève ».

Mercredi dernier, les enseignants réunis au sein de l’Intersyndicale des enseignants de la province éducationnelle de Kikwit avaient décrété un mouvement d'arrêt de travail jusqu’à la paie du mois d'octobre prochain.

La décision a été prise au cours d’une assemblée générale tenue le même mercredi à Kikwit.

Le président urbain de l’Intersyndicale des enseignants de Kikwit, Benoît Kasiama, a indiqué que ces enseignants protestent contre la non-réalisation par le gouvernement, de leurs revendications.

Ils avaient cité entre autres, la mécanisation de toutes les nouvelles unités et l'application des accords de Mbuela Lodge.  

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner