Beni : une dizaine d’écoles délocalisées à Kamango font face à la pléthore d’élèves

Plusieurs écoles des villages de la chefferie de Watalinga, délocalisées à Kamango, chef-lieu de cette entité, peinent à fonctionner face au nombre élevé d’élèves. 

La plupart de ces écoles, une dizaine, proviennent des groupements Batalinga et Bahusa. Elles ont été délocalisées à la suite de l’insécurité grandissante dans la région.

Le directeur de l’école primaire Musana de Kamango, Roger Mwesige Kijiji, indique que son établissement héberge deux écoles primaires délocalisées ; l’école primaire Kombo de Nobili, elle, héberge quatre écoles primaires ; alors que l’école primaire Luanoli en héberge trois.

Toutes ces écoles fonctionnent difficilement, rapporte le directeur de l’école primaire Luanoli, Paluku Mutwalughuma, qui parle d’une pléthore d’élèves dans les salles de classe.

« Les responsables de ces établissements ont résolu de démultiplier la fréquentation journalière des élèves, même si, malheureusement, cela n’apporte pas de solution à ce problème de surpeuplement, par manque d’infrastructures », précisent les mêmes sources.

Ces responsables lancent ainsi un cri d’alarme au gouvernement ainsi qu’aux humanitaires œuvrant dans le domaine de l’éducation, de leur venir en aide pour résoudre ce problème d’infrastructures afin que les élèves étudient dans de bonnes conditions, en attendant le rétablissement de la situation sécuritaire dans leurs milieux d’origine.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner